Montpellier : Un agent suspecté d’avoir détourné des données privées pour draguer une femme venue chercher ses masques

ENQUETE Une Montpelliéraine s’est émue d’avoir été courtisée par texto par un agent de la ville après avoir récupéré ses masques. Il aurait utilisé ses coordonnées de façon illicite

Jérôme Diesnis

— 

Illustration d'une femme portant un masque en tissu.
Illustration d'une femme portant un masque en tissu. — J. Diesnis / Agence Maxele Presse

Philippe Saurel, le maire (DVG) de Montpellier, a annoncé l’ouverture d’une enquête administrative, après avoir été alerté par une habitante. Sur Twitter, cette personne a expliqué « avoir été draguée » par l’agent en charge de la distribution des masques organisé par la ville, lorsqu’elle est venue retirer les siens, mercredi. Une démarche que les Montpelliérains peuvent effectuer après avoir pris rendez-vous et laissé au préalable leurs coordonnées sur un site dédié. Ces masques en tissus sont distribués gratuitement afin de lutter contre la propagation du coronavirus.

Cette femme explique ne pas avoir donné suite à ses avances. Mais après avoir quitté la pièce, elle aurait reçu un texto de l’agent « sans avoir donné mon numéro. Quid de la confidentialité ? » s’émeut-elle.

Le maire de Montpellier lui a répondu directement sur Twitter. « Après avoir échangé avec les services concernés et en relation avec les services juridiques de la ville, j’ai diligenté une enquête administrative, explique-t-il. Toutes les suites seront données ».