Coronavirus : Deux mois plus tard, l’évacuation de l’équipage du paquebot « Apex » n’est toujours pas finie

EPIDEMIE Une centaine de ressortissants indiens doit être évacuée du paquebot, jeudi

J.U. avec AFP
Le Celebrity Apex
Le Celebrity Apex — J. Urbach/ 20 Minutes
  • Fin mars, plusieurs membres de l’équipage, qui attendaient de partir pour un voyage inaugural, avaient été testés positifs au Covid-19.
  • Les 1.500 personnes à bord ont été évacuées par la route ou en prenant des vols commerciaux ces dernières semaines, mais l’opération n’est pas encore terminée.

Une opération qui dure, qui dure… Après que plusieurs membres de l'équipage de l'Apex avaient testés positifs au Covid-19, fin mars, l’évacuation de ce géant des mers n’est toujours pas terminée. Jeudi, une centaine de ressortissants indiens qui travaillaient à bord doivent quitter Saint-Nazaire à bord d’un autre bateau, a-t-on appris mercredi auprès de la préfecture et des Chantiers.

« A l’heure où nous parlons, il n’y a plus personne d'hospitalisé » tandis que la circulation du virus a été stoppée sur ce bateau capable d’accueillir quelque 2.900 passagers, a expliqué mercredi le préfet des Pays de la Loire, Claude d’Harcourt. Entre-temps, les 1.500 membres d’équipage présents à bord, afin de participer à la croisière inaugurale finalement annulée, ont quasiment tous été évacués par la route ou en prenant des vols commerciaux ces dernières semaines.

Jeudi, les 126 Indiens qui doivent être évacués le seront par le paquebot Infinity, qui appartient à la compagnie américaine Royal Caribbean, tout comme le Celebrity Apex. Le bateau accostera à 11h pour quitter ensuite l’estuaire de la Loire vers une destination inconnue, détaille-t-on aux Chantiers de l’Atlantique

Quand et où partira l’Apex ?

Il restera alors à bord du Celebrity Apex « autour de 350 à 400 » personnes, selon la préfecture, et l’évacuation sera donc quasiment terminée. En effet, selon les Chantiers de l’Atlantique, il faut maintenir à bord du bateau environ 200 personnes pour assurer la maintenance et la sécurité.

L’incertitude perdure encore sur la date de départ du Celebrity Apex de Saint-Nazaire. « L’emplacement utilisé par le bateau est souhaité par les Chantiers de l'Atlantique pour leur propre bâtiment, donc nous souhaitons qu’à partir du mois d’août ce bâtiment trouve un autre port d’attache. C’est la responsabilité de l’armateur », a estimé Claude D’Harcourt.