Des pigeons tués par la 5G à Barcelone ? C'est faux

FAKE OFF Une vidéo virale prétend montrer des pigeons tués par la 5G à Barcelone, alors que leur mort n'a aucun lien avec cette technologie de communication

A.O.

— 

Un extrait de la vidéo qui prétend montrer des pigeons tués par la 5G.
Un extrait de la vidéo qui prétend montrer des pigeons tués par la 5G. — capture d'écran/Twitter
  • A en croire une vidéo relayée sur Twitter et Facebook, la 5G aurait provoqué la mort de plusieurs pigeons à Barcelone.
  • Des images montrant des cadavres d'oiseaux, en pleine rue, sont diffusées avec cette légende. 
  • La séquence a bien été filmée à Barcelone, mais la mort des oiseaux n'a rien à voir avec la 5G, comme l'explique la municipalité à 20 Minutes.

« Les pigeons tombent du ciel comme des pierres, cela se passe près des antennes 5G. » Sur Twitter, une vidéo d’une dizaine de secondes prétend montrer les graves conséquences de cette technologie, plus rapide que la 4G, qui alimente de nombreux fantasmes.

Si sa légende a de quoi inquiéter, les images – également très reprises par des internautes anglophones dans une version les situant à Barcelone, en Espagne – montrent quelques pigeons, bien vivants, au milieu de nombreux cadavres de congénères éparpillés sur le sol. Sans que le moindre volatile ne tombe du ciel ou qu’une antenne 5G ne soit visible aux alentours. Et pour cause : leur mort n’a aucun lien avec l’explication avancée.

FAKE OFF

La séquence a bien été filmée à Barcelone : les dalles marquées d’un symbole que l’on aperçoit au sol, typiques de la ville, constituent déjà un premier indice. Et la municipalité le confirme à 20 Minutes : « Ces images ont bien été filmées à Barcelone. La cause de la mort de ces pigeons n’a aucun lien avec les antennes 5G : pendant le confinement, un groupe de pigeons morts a été retrouvé et les analyses orientent vers un probable empoisonnement. »

« Il n’y a pas eu d’autres cas de mort suspecte d’oiseaux, c’est même tout le contraire : la faible présence des habitants dans les rues a permis aux oiseaux de profiter de l’arrivée du printemps et de la saison de reproduction », poursuit la ville de Barcelone.

L’une des premières occurrences de la vidéo remonte au 26 mars dernier, dans un groupe Telegram. Si des tests de 5G sont bien en cours à Barcelone, la ville n’est pas la première à se retrouver au cœur d’une accusation reliant cette technologie à la mort soudaine d’oiseaux. De telles affirmations avaient en effet agité certains internautes fin 2018, après un cas similaire aux Pays-Bas, alors qu’aucune antenne 5G ne se trouvait à proximité.