Déconfinement à Nantes : Comment ça fonctionne une médiathèque « en mode drive » ?

LECTURE Comme à Sainte-Luce-sur-Loire près de Nantes, les bibliothèques de France rouvrent petit à petit leurs portes

Julie Urbach

— 

La médiathèque de Sainte-Luce, près de Nantes, a rouvert en mode drive —
La médiathèque de Sainte-Luce, près de Nantes, a rouvert en mode drive — — J. Urbach/ 20 Minutes
  • Depuis mardi, la médiathèque René-Goscinny de Sainte-Luce, près de Nantes, s'est déconfinée et a adopté un nouveau fonctionnement.
  • De la gestion des retours à l'organisation des prêts, il a fallu tout réinventer pour respecter les normes sanitaires liées à l'épidémie de coronavirus.

Les banquettes rouges, sur lesquelles on pouvait se poser pour feuilleter un magazine, ont été poussées dans un coin. Idem pour la photocopieuse en libre-service, désormais éteinte. Depuis mardi après-midi, la médiathèque René-Goscinny de Sainte-Luce-sur-Loire est de nouveau ouverte au public. Dans l’agglo nantaise, elle fait même partie des premières à tester le fonctionnement en « mode drive ». « On a pu s’organiser aussi vite grâce à notre grand hall, explique Christelle Jolliet, la directrice. On a une entrée et une sortie différentes, ce qui facilite les choses. »

Pour rouvrir à ses plus de 8.000 abonnés, il a tout de même fallu une semaine de travail sur place et une grosse dose d’organisation. Notamment en vue de la récupération des 15.000 documents restés « dans la nature » depuis le confinement. Si la date de retour a été prolongée jusqu’au 10 août, d’immenses piles composées de plus d’un millier de livres, CD ou jouets, trônent déjà sur les tables. « Ils resteront ici, sans que personne ne les touche, pendant dix jours », indique Marion Le Bec-Walter, l’une de six bibliothécaires, équipée de gants et d’un masque. Emilie, mère de trois enfants, vient d’en sortir une trentaine de son sac. « On avait fait du stock mais ça n’a pas été assez… J’ai deux gros lecteurs à la maison qui en redemandent ! »

Commandes par mail ou téléphone

Pour les rassasier, un système de commandes à retirer sur place a été mis en place. Car impossible, probablement jusqu’à fin août, de laisser les lecteurs flâner dans les allées et manipuler les livres. Depuis la semaine dernière, par mail, une centaine d’abonnés ont déjà transmis leur liste aux bibliothécaires. A venir chercher quand c’est prêt, en général le jour même. « On a aussi des gens qui nous téléphonent, surtout des personnes âgées, observe la directrice. Ils n’ont pas Internet donc pas accès à notre catalogue. On prend le temps de les renseigner, de les conseiller… »

La médiathèque de Sainte-Luce, près de Nantes, a rouvert en mode drive
La médiathèque de Sainte-Luce, près de Nantes, a rouvert en mode drive - J. Urbach/ 20 Minutes

Pour ceux qui voudraient retrouver un peu de spontanéité, restent ces « lots surprises », composés de cinq documents présélectionnés par les bibliothécaires et classés par catégories : jeunesse, mangas, romans… Dans ce petit espace « libre-service », des « pépites » ou «romans qui n’auraient pas eu le succès mérité, en raison du confinement ». « On a eu cette idée pour éviter que les gens ne repartent frustrés, estime Christelle Jolliet. On a eu raison car ça marche très bien. » L’emprunt de jeux a été suspendu. « Leur désinfection paraissait trop compliquée », avance-t-on.

« Pas pour le lien social »

Si l’équipe de la médiathèque se félicite d’avoir pu rouvrir les lieux aussi vite, l’ambiance qui y règne est complètement différente. Difficile de savoir quand les séances de contes ou de jeux en famille reprendront. Les échanges tournent pour le moment autour des consignes, comme le nettoyage des mains au gel hydroalcoolique en arrivant.

« C’est sûr qu’on ne rouvre pas pour le lien social mais pour que les abonnés puissent s’approvisionner, admet la directrice. Vivement le retour à la normale. »

A Nantes, les quatre médiathèques proposeront un service de drive similaire, à partir du 2 juin. Il sera cependant possible de passer sa commande en ligne dès lundi prochain. La réouverture des bibliothèques et médiathèques (aux horaires d'été) est prévue le 7 juillet.