Marseille : Camionnette publicitaire, tatouage, le professeur Raoult toujours à la mode

PHENOMENE Le professeur Didier Raoult est toujours autant à la mode à Marseille, où il s’affiche sur une camionnette publicitaire ou sur les bras de certains admirateurs

Adrien Max

— 

Le portrait de Didier Raoult tatoué par Louisa sur le bras de son compagnon Enzo.
Le portrait de Didier Raoult tatoué par Louisa sur le bras de son compagnon Enzo. — Louisa
  • Le professeur Didier Raoult est toujours à la mode à Marseille.
  • Certains admirateurs se font tatouer son portrait, quand d’autres l’affichent sur une camionnette publicitaire.
  • Pourtant le professeur de médecine reste très controversé au sein de la communauté scientifique

Il fait les gros titres depuis le début de la pandémie de Covid-19. Le directeur de l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection, Didier Raoult, est l’une des figures très controversées de cette crise mondiale. Malgré le début du déconfinement, la figure du professeur reste à la mode à Marseille. Durant le confinement, des groupes de supporteurs Marseillais lui ont rendu hommage avec une banderole installée devant l’IHU. Plus récemment, le 1er mai, des taxis marseillais l’ont vivement acclamé après l’avoir attendu à la sortie de son institut. Entre rock star et gourou.

Le visage de Didier Raoult est même venu recouvrir la peau de certains fans. C’est le cas d’Enzo de Carlo. Sa compagne lui a tatoué le portrait de Didier Raoult sur le bras. « Avec mon compagnon, nous sommes de fervents admirateurs de Didier Raoult. Nous nous intéressions déjà au domaine de la santé et nous avons beaucoup suivi ses prises de paroles durant cette crise. Je suis spécialisée dans le tatouage de portrait donc on a eu cette idée de tatouer celui de Raoult sur le bras de mon mari pour lui rendre hommage », explique Louisa Petri, du salon Manor of Skin, à Bausset, dans le Var.

« Un petit buzz est toujours le bienvenu »

Un signe de reconnaissance à travers un tatouage, mais aussi un peu de chauvinisme. « Je suis marseillaise de très longue lignée, donc c’est sûr, que Didier Raoult soit de chez nous c’est une vraie fierté et c’est un moyen de montrer que l’on est attaché à notre territoire », avance-t-elle.

Mais un tatouage qui a aussi permis de faire parler d’elle. « L’objectif était clairement de lui rendre hommage, et un petit buzz est toujours le bienvenu », admet-elle. Depuis la médiatisation du tatouage d’Enzo, Louisa a reçu quelques demandes. « Oui j’ai pas mal de monde qui me demande des renseignements. Pas forcément pour des portraits de Didier Raoult, mais ils veulent faire une sorte de clin d’œil à cette période en se faisant tatouer un virus avec le " 13 " des Bouches-du-Rhône par exemple », relate Louise.

« Le professeur Raoult m’a sauvé la vie »

Le buzz, Mike Chevalier y a eu aussi le droit grâce au désormais célèbre professeur. Il a tourné dans les rues de Marseille durant toute la première semaine du déconfinement au volant de sa camionnette publicitaire. « Marseille et le reste du monde vous aime et vous soutien Pr Didier Raoult [sic] », pouvait-on lire sur le panneau publicitaire qui orne sa camionnette. Mike Chevalier avait lancé ce concept publicitaire juste avant le confinement. « Depuis la semaine dernière, je suis passé sur France 3, sur M6, sur Cnews, donc oui ça nous a fait un bon coup de pub », reconnaît-il.

Un buzz forcément bienvenu, mais une démarche sincère de la part de Mike. « Le professeur Raoult m’a sauvé la vie il y a deux ans, en me soignant de la fièvre Q. C’est une maladie infectieuse très rare, et il m’avait traité avec de la chloroquine. J’ai d’ailleurs rendez-vous avec lui ce mercredi pour faire un contrôle, comme ça m’arrive de temps en temps. C’est une super personne, quelqu’un de super sympa malgré son look de rockeur. Ce sera aussi pour moi l’occasion de lui dire que je suis à l’origine de ce message », se réjouit Mike.