Déconfinement à Bordeaux : Face à l’afflux de promeneurs, les quais de Garonne deviennent « dynamiques »

DISTANCIATION Alors que « cette première phase de déconfinement s’est déroulée sereinement », les quais de Garonne font partis des « quelques points d’alerte » remontés à la ville

M.P.

— 

Les quais de Garonne, à Bordeaux, au premier jour du confinement en mars 2020.
Les quais de Garonne, à Bordeaux, au premier jour du confinement en mars 2020. — UGO AMEZ/SIPA

EDIT : Ce mercredi, le maire de Bordeaux a fait savoir qu'il s'était entretenu avec la préfète de Gironde et a décidé de limiter les quais à un « usage dynamique ». L'arrêté spécifique prendra effet dès ce jeudi 21 jusqu’au 10 juillet prochain. Il interdit toute activité sédentaire tels que le pique-nique, la sieste et l’activité sportive en stationnement.

Les quais de Bordeaux, rouverts dès ce 11 mai, vont devenir « dynamiques ». Ce mardi, à la faveur d’une conférence de presse « bilan de déconfinement », le maire de Bordeaux a fait savoir qu’il souhaitait « modifier l’arrêté concernant les quais pour se rapprocher de ce qui se fait sur les plages » du littoral aquitain. Autrement dit, mettre un coup d’arrêt aux pique-niques printaniers, aux haltes sur les bancs baignés de soleil, aux attroupements festifs dès la nuit tombée ou aux séances de sport collé-serré. Au bord de la Garonne, squatter tu ne pourras point.

Nicolas Florian avait très vite eu l’envie de donner du baume au cœur aux Bordelais. Fin avril, le maire affirmait déjà qu’il souhaitait « rouvrir les quais de la Garonne dès le 11 mai ». Fermés depuis le 19 mars, ces espaces chéris des Bordelais étaient sécurisés par des barrières et des rubalises. Mais, voilà, les quais, rives gauche et droite, ont été pris d’assaut dès le déconfinement déclaré.

La consommation d’alcool est interdite dans l’espace public

Ce week-end, soleil oblige, les Bordelais à pied, en baskets, à vélo, en famille ou entre amis se sont pressés au bord de la Garonne… sans masques pour certains, à plus de dix pour d’autres et en oubliant souvent les gestes barrières contre le Covid-19.

Alors que « cette première phase de déconfinement s’est déroulée sereinement », selon Nicolas Florian, les quais de Garonne font partis des « quelques points d’alerte » remontés à la ville. Le maire va donc revoir l’arrêté d’ici ce mardi soir afin d’y remettre un peu de distanciation sociale. Et de rappeler que la consommation d’alcool est interdite dans l’espace public.