Non, Greta Thunberg n’a pas conseillé d'abandonner les baguettes chinoises pour sauver des arbres

FAKE OFF Une fausse citation attribuée à la militante suédoise, Greta Thunberg, circule sur les réseaux sociaux

Emilie Jehanno

— 

Greta Thunberg, lors d'une manifestation à Bruxelles, le 6 mars 2020.
Greta Thunberg, lors d'une manifestation à Bruxelles, le 6 mars 2020. — ISOPIX/SIPA
  • Sur Facebook ou Twitter, Greta Thunberg est moquée car elle aurait demandé « aux Chinois arrêter d'utiliser leurs baguettes traditionnelles et ainsi sauver des centaines d'arbres ».
  • L’entourage de la militante suédoise a confirmé qu’elle n’avait « jamais fait de telle déclaration ».
  • Cette fausse citation circule depuis le mois de janvier sur les réseaux sociaux et a sans doute été inventée dans le but de nuire à Greta Thunberg.

La boulette serait « trop belle pour laisser passer ». Plusieurs posts viraux, principalement relayés sur Facebook, accusent Greta Thunberg d’avoir appelé « les Chinois à arrêter d’utiliser leurs baguettes traditionnelles et ainsi sauver des centaines d’arbres ». En réponse, « les Chinois » ou « la Chinoise », selon la version, auraient conseillé à la militante suédoise pour le climat « de retourner à l’école, où elle apprendra que les bâtons sont en bambou, et que le bambou est une plante, pas un arbre ».

Un post très partagé de la fausse citation attribuée à Greta Thunberg.
Un post très partagé de la fausse citation attribuée à Greta Thunberg. - Capture d'écran/Facebook

Le milliardaire Georges Soros, bête noire des amateurs de complot, est mentionné dans certains messages. Une autre variante établit une comparaison pour le moins douteuse : « Ils [les Chinois] l’ont appelée pour arrêter d’essuyer son derrière avec du papier toilette parce qu’il est en fait en bois ! ».

Une autre version de la fausse citation attribuée à Greta Thunberg.
Une autre version de la fausse citation attribuée à Greta Thunberg. - Capture d'écran/Facebook

FAKE OFF

La citation attribuée à Greta Thunberg est, à chaque fois, non sourcée. Aucune interview de la militante ne permet de relier ou d’étayer ces posts. L’entourage de la jeune Suédoise a confirmé, dans un article publié le 13 mai par l’agence de presse Reuters au Royaume-Uni, qu’elle n’avait « jamais fait de telle déclaration ».

Les publications françaises sur Facebook ou Twitter sont, en fait, des traductions littérales de posts déjà publiés en anglais courant mars. Cette fausse citation, ainsi que les réactions des « Chinois », dont l’identité n’est jamais précisée, a également été traduite et partagée en danois et hollandais, selon Reuters.

En effectuant une recherche Google « Greta Thunberg chopsticks » (« baguettes », en anglais), il est possible de retrouver la trace de cette fausse citation dans une question posée sur le forum Quora mi-janvier. L’auteur, localisé par le forum à Pékin, en Chine, questionne : « Que pensez-vous de Greta Thunberg qui demande à la Chine de bannir les baguettes ? » Cet utilisateur reproche à la militante de ne pas demander en premier lieu aux Occidentaux de renoncer aux couteaux et aux fourchettes en acier.

Une autre occurrence de cette fausse citation a été retrouvée par Reuters dans un tweet du 15 janvier toujours disponible. Un utilisateur localisé aux Etats-Unis y affirme que « Greta a dit de ne pas utiliser les baguettes parce que c’est un symbole de la destruction de l’environnement ».

Le premier tweet en anglais faisant référence à la fausse citation attribuée à Greta Thunberg.
Le premier tweet en anglais faisant référence à la fausse citation attribuée à Greta Thunberg. - Capture d'écran

En résumé, cette fausse citation circule depuis le début de l’année sur les réseaux sociaux. Dans les versions plus récentes, partagées depuis le mois de mars, les réactions de supposés « Chinois » ont été ajoutées. La fausse citation a sans doute été inventée dans le but de nuire à Greta Thunberg et de délégitimer son combat contre le dérèglement climatique.