Déconfinement : Les recherches pour les vacances d’été en France bondissent sur Airbnb, mais pas les réservations

VOYAGES Sur Airbnb, « les voyageurs ne seront pas remboursés s’ils doivent annuler une réservation effectuée après le 14 mars en raison du Covid-19 »

20 Minutes avec AFP

— 

Capture d'écran du site Airbnb (image d'illustration).
Capture d'écran du site Airbnb (image d'illustration). — Joe Scarnici / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Edouard Philippe l’a assuré : les Français pourront partir en vacances cet été, en juillet et en août. Si les réservations sont encore peu nombreuses sur Airbnb, la plateforme de locations touristiques, a constaté un bond des recherches ces quatre dernières semaines.

Entre le 15 avril et le 15 mai, 21,2 millions de recherches de locations touristiques ont été effectuées par les utilisateurs français, a affirmé dans un communiqué Airbnb, dont l’activité est à l’arrêt, précisant que « 85 % des dernières recherches portent sur des lieux de séjour en France ».

Pas de remboursement sur Airbnb

Dans le « contexte de déconfinement progressif » du pays depuis le 11 mai, les Français cherchent « des séjours au grand air en famille ou entre amis, près de chez eux ». Ces dix derniers jours, plus du tiers (35 %) des recherches portaient sur « des destinations situées à moins de 80 km du domicile », des recherches locales « plus de trois fois supérieures à celles de la même période l’année dernière », note la plateforme, présente dans 28.000 communes de l’Hexagone.

Toutefois, ces recherches ne se traduisent pas encore en réservations, a précisé une porte-parole, les Français attendant notamment de connaître fin mai, les départements classés « verts » – le risque de contagion y étant supposé moins élevé –, où cafés, bars et restaurants rouvriront le 2 juin. D’autant qu’à l’heure actuelle, « les voyageurs ne seront pas remboursés s’ils doivent annuler une réservation effectuée après le 14 mars en raison du Covid-19 », précise le site.

Les locations avec piscines plébiscitées

Les professionnels du tourisme ont pris « l’engagement » oral de « garantir un remboursement intégral en cas d’annulation » liée à la pandémie, a annoncé jeudi dernier le Premier ministre Edouard Philippe, invitant les Français à partir en France « en juillet et en août » au terme d’un comité interministériel dédié au secteur. Le site oui.sncf a vu sa fréquentation bondir de 120 % dès le lendemain.

Sur Airbnb, pour qui la France est le deuxième pays d’activité après les Etats-Unis, les destinations balnéaires sont les plus recherchées (43 %) par les utilisateurs français, suivies par la campagne (16 %) et la montagne (7 %), dernièrement. Au 14 mai, les locations avec piscine (48,8 %) étaient particulièrement plébiscitées. La plateforme recommande aux loueurs de respecter une liste de consignes de nettoyage et de désinfection pour donner aux locataires « la confiance dont ils ont besoin pour maintenir leur réservation ».