Lyon : Des « gilets jaunes » appellent à la mobilisation samedi, le préfet interdit toute manifestation en Presqu’île

RASSEMBLEMENT Plusieurs collectifs et associations appellent à un rassemblement samedi à Lyon, baptisé le « Déconfinement des luttes »

Elisa Frisullo
— 
Manifestation des gilets jaunes, Lyon (illustration)
Manifestation des gilets jaunes, Lyon (illustration) — KONRAD.K/SIPA

La crise sanitaire actuelle et les colossaux dégâts économiques qui vont en découler ont échauffé certains esprits, déjà très remontés avant l’apparition du coronavirus. Ce samedi à Lyon, plusieurs collectifs et associations, dont des « gilets jaunes », appellent à un rassemblement place Maréchal Lyautey, dans le 6 arrondissement de Lyon, baptisé le « déconfinement des luttes ».

Par cet appel, relayé sur les réseaux sociaux, les organisateurs invitent le public à descendre dans la rue « pour demander des explications » au gouvernement. « Ils ont voulu confiner nos colères, jouer avec nos vies, prioriser leurs profits. Pour eux, la casse des services publics, du système de santé, ce n’était pas leur faute ! Le manque de masques, de personnels, ce n’était pas leur faute ! Leur réaction tardive ce n’était pas leur faute ! Et leur réponse, c’était quoi ? Il faudra travailler plus, être payé-e moins, se sacrifier, mais certainement pas eux dans leur tour d’ivoire ! », détaillent les collectifs, qui n’ont rien loupé de l’actualité de ces dernières semaines. Et n’ont rien perdu de leur colère.

Le préfet appelle au sens des responsabilités

« Descendons dans la rue pour demander des explications sur le maintien des élections municipales malgré l’épidémie, le 49-3 durant une crise sanitaire d’envergure, l’augmentation du temps de travail au-delà des 35 heures et le dimanche, la mise en première ligne du personnel hospitalier sans matériel adéquat pour soigner les patients, ainsi que les caissières, éboueurs, livreurs, vigiles… », soulignent-ils encore.

En ce premier week-end de déconfinement progressif, et face à la menace du coronavirus, les collectifs appellent à un rassemblement dans le respect des règles sanitaires, avec port du masque et nécessaire distance physique. Un rappel qui n’a toutefois pas suffi de rassurer les autorités locales. A la suite de cet appel au rassemblement, le préfet du Rhône a en effet pris ce vendredi un arrêté interdisant toute manifestation samedi en Presqu’Ile.

« En dehors de tout cadre légal, cet appel à rassemblement va à l’encontre des recommandations sanitaires gouvernementales et des autorités de santé, qui enjoignent à respecter strictement les gestes barrière, soulignent ce vendredi les services du préfet. Par ailleurs, les commerces, et plus largement le monde économique, tentent difficilement de reprendre le rythme de leur activité. Cet appel créerait des difficultés supplémentaires à un secteur qui a besoin de solidarité et de l’appui de l’ensemble de la société pour se relever de la crise du Covid-19 ».

Sur le périmètre concerné, les cortèges, rassemblements et défilés seront interdits et sanctionnés, ajoute la préfecture qui appelle au sens des responsabilités et au civisme de chacun.