Sécurité routière : Le nombre de morts sur les routes en baisse de 55,8 % en avril, avec le confinement

CIRCULATION En avril 2020, 103 personnes sont décédées sur les routes, soit 133 de moins qu’en avril 2019

20 Minutes avec AFP

— 

Des poids-lourds sur l'A28, dans l'Orne, déserte en raison du confinement (photo d'illustration)
Des poids-lourds sur l'A28, dans l'Orne, déserte en raison du confinement (photo d'illustration) — SICCOLI PATRICK/SIPA

En raison du confinement, le nombre de morts sur les routes a drastiquement chuté de 55,8 % au mois d’avril, selon les chiffres de la Sécurité routière publiés ce vendredi.

En avril 2020, 103 personnes sont décédées sur les routes, soit 133 de moins qu’en avril 2019. Le mois de mars 2020, lors duquel avait été mis en place le confinement, avait déjà été marqué par une baisse spectaculaire, avec 39,6 % de personnes décédées en moins.

Peu d’accidents mais beaucoup d’excès de vitesse

« Si les déplacements routiers se sont considérablement réduits durant le confinement, les forces de l’ordre et les radars automatiques ont constaté un nombre important de grands excès de vitesse, avec une augmentation de plus de 16 % par rapport à la même période en 2019 » note cependant la Sécurité routière dans son communiqué.

La baisse du nombre de déplacements se traduit également par une modification de la typologie des accidents mortels, avec « moins de chocs frontaux (avec moins de véhicules sur les routes, la probabilité d’en croiser en face est réduite) mais plus de pertes de contrôle de véhicules seuls (qui s’achèvent sur des obstacles latéraux, arbres, murets ou sur le toit après plusieurs tonneaux) ».

Moins de baisse de mortalité chez les jeunes

Le nombre d’accidents corporels, justement, est également en chute libre, de 74 % par rapport à avril 2019 (3.135 en moins), comme celui de personnes blessées (-76,5 %, soit 4.050 en moins). Par ailleurs, si le nombre de décès chez les usagers vulnérables (piétons, cyclistes, et deux-roues motorisés) a baissé des deux tiers (76 en moins), il a chuté de « moins de la moitié » parmi les automobilistes (-46).

Enfin, « la mortalité des seniors âgés de 65 ans ou plus diminue fortement en avril 2020 alors que celle des jeunes adultes (18/34 ans) présente la plus faible baisse », note la Sécurité routière.