Déconfinement : Les rassemblements avec plus de dix personnes dans des lieux privés ne sont pas interdits

CORONAVIRUS «Les rassemblements organisés sur la voie publique ou des dans des lieux privés seront limités à dix personnes», avait pourtant déclaré Edouard Philippe devant l'Assemblée 

Manon Aublanc

— 

Des Parisiens applaudissent les soignants pendant le confinement en avril 2020.
Des Parisiens applaudissent les soignants pendant le confinement en avril 2020. — RAPHAEL LUCAS/SIPA

Contrairement à ce qu’avait annoncé Edouard Philippe lors de la présentation de son plan de déconfinement, les rassemblements dans des lieux privés ne sont pas limités à dix personnes, selon le décret publié ce lundi au Journal officiel.

Selon le texte officiel, les rassemblements sont limités à dix personnes sur la voie publique, mais pas dans les lieux privés : « Tout rassemblement, réunion ou activité à un titre autre que professionnel sur la voie publique ou dans un lieu public, mettant en présence de manière simultanée plus de dix personnes, est interdit sur l’ensemble du territoire de la République », explique  le décret n° 2020-548 du 11 mai 2020.

Les Français appelés à la responsabilité

Le gouvernement a-t-il changé d’avis ? Loin de là. Lors de validation du projet de loi de l’Etat d’urgence sanitaire, le Conseil constitutionnel a choisi de limiter les rassemblements dans l’espace public : « Les mesures relatives aux établissements recevant du public et aux lieux de réunion […] ne s’étendent pas aux locaux à usage d’habitation », peut-on lire dans sa décision du 11 mai.

Si rien ne nous oblige donc à limiter nos rassemblements à dix personnes dans la sphère privée, le ministère de l’Intérieur rappelle néanmoins que « les mesures d’hygiène doivent être appliquées en tout lieu et en toutes circonstances, y compris dans les lieux privés », a-t-il expliqué à nos confrères du Parisien. « Nous réitérons effectivement les messages de civisme et de responsabilité » des Français, a-t-on ajouté Place Beauvau.