Déconfinement : le vrai du faux sur les vidéos de files d’attente devant des magasins Zara

FAKE OFF Un montage vidéo montrant les files d'attente formées devant des enseignes Zara en France lors du premier jour de déconfinement suscite l'indignation de certains internautes. Mais il mélange des images prises dans l'Hexagone et d'autres à l'étranger

A.O.
— 
Des clients dans un Zara, à Paris, le 11 mai 2020.
Des clients dans un Zara, à Paris, le 11 mai 2020. — THOMAS COEX / AFP
  • Lundi 11 mai, pour le premier jour de déconfinement, des enseignes de la marque de prêt-à-porter Zara ont accueilli leurs premiers clients.
  • Des files d'attentes ont été formées (et filmées) devant certaines de ces boutiques.
  • Un montage vidéo compilant ces images censées avoir été filmées en France mélange des scènes qui ont bien été filmées dans l'Hexagone et d'autres au Liban.

 

Un début de déconfinement placé sous le signe du prêt-à-porter ? Sur Facebook, une vidéo entend dénoncer le comportement des premiers clients des enseignes Zara avant leur réouverture, en compilant les images des différentes files d’attente observées dans l’Hexagone.

« Premier jour de déconfinement en France, Zara vend des cerveaux ? Scènes hallucinantes chez Zara le premier jour de déconfinement », peut-on ainsi lire en légende de cette séquence partagée plus de 4.000 fois depuis sa mise en ligne, lundi 11 mai en fin de journée.

Mais si celle-ci s’appuie essentiellement sur des files d’attente filmées en France, elle inclut aussi un passage hors contexte, puisqu’il a eu lieu au Liban. De Paris à Bordeaux, en passant par Beyrouth, retour sur l’origine de ces images - alors que 20 Minutes a notamment pu observer la réouverture d'un Zara, rue de Rennes, à Paris, lors de cette première journée de déconfinement. 

FAKE OFF

Les vingt-deux premières secondes de la vidéo, dans lesquelles on voit une longue queue débuter au niveau des caisses d’un magasin et se poursuivre jusqu’à l’extérieur, montrent un magasin Zara du centre-ville de Beyrouth. La presse libanaise s’est fait l’écho de cette vidéo à l’origine de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux : elle est ainsi mentionnée dans un article du quotidien Al Joumhouria et on en trouvait trace dès le 9 mai sur le compte Instagram du média VDLNews.

Les cinq secondes suivantes, filmées à l’entrée d’une boutique au sein d’un centre commercial, sont tirées d’une vidéo présentée sur Twitter comme ayant été filmée à Lyon.

Une autre vidéo tournée à proximité par une journaliste d’Euronews permet de confirmer qu’elle a bien été filmée à Lyon : celle-ci montre, près d’un magasin Adidas fermé, la même file d’attente devant l’enseigne Zara du centre commercial Confluence, comme on peut le vérifier sur son site.

La séquence d’après, dans laquelle un magasin Zara ouvre sa grille devant une file d’attente formée en plein air, a quant elle eu lieu à Bordeaux, dans la rue Sainte-Catherine, comme on peut le voir dans ce tweet d’un journaliste de LCI.

A partir de 0’38, la foule rassemblée devant une autre enseigne de la marque a pour sa part été filmée rue de Rivoli, à Paris, par une correspondante du média russe Sputnik.

Enfin, à partir d’1’03, les clients prêts à investir un Zara en train d’ouvrir ses portes se trouvent dans le centre commercial de La Toison d’or, à Dijon, comme le confirmaient nos confrères du Bien public