Déconfinement à Marseille : Imbroglio autour de l’ouverture des Calanques, le préfet annonce l’interdiction mais ne prend pas d’arrêté

INFO 20 MINUTES Vendredi, le préfet des Bouches-du-Rhône annonçait le maintien de l’interdiction des accès terrestres du Parc national des Calanques, mais ce mardi matin aucun arrêté n’avait été pris

Adrien Max

— 

Le Parc national des Calanques à Marseille.
Le Parc national des Calanques à Marseille. — Martina Cristofani/SIPA
  • Le préfet des Bouches-du-Rhône, Pierre Dartout, avait annoncé vendredi que le Parc national des Calanques resterait fermé.
  • Mais aucun arrêté énonçant l’interdiction n’a été pris depuis lundi et le début du confinement.
  • Une réunion est prévue ce mardi entre les différentes parties prenantes du Parc national des Calanques pour prendre une décision sur sa réouverture.

Une décision prise en fonction de la situation sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, mais un vide juridique depuis lundi matin. Depuis le début du confinement en France lundi, les accès terrestres du Parc national des Calanques, à Marseille, sont de nouveaux accessibles. Pourtant, vendredi lors d’un point presse sur le déconfinement dans les  Bouches-du-Rhône, le préfet Pierre Dartout annonçait la prolongation de l’interdiction des accès terrestres du parc national.

Avec le déconfinement, l’interdiction de se rendre dans les massifs a été levée, contrairement à l’interdiction de se rendre sur les plages, et depuis la préfecture n’a pas pris d’arrêté stipulant cette interdiction. « Nous sommes un petit peu embêtés parce que le préfet a annoncé la poursuite de l’interdiction vendredi, mais depuis aucun arrêté n’a été pris. Beaucoup de personnes nous appellent [ce lundi] pour nous demander et on ne sait pas quoi répondre parce que normalement c’est interdit, mais rien ne le stipule », explique-t-on du côté du Parc national des Calanques.

Une décision ce mardi

La préfecture annonce qu’une réunion est prévue ce mardi entre les différentes parties prenantes du Parc national des Calanques pour prendre une décision concernant l’autorisation d’accès au massif. « La décision sera prise en fonction de la situation sanitaire », prévient la préfecture. Sauf que depuis lundi, n’importe qui peut y aller. « Mais il pleut », nous rétorque-t-on. Ce mardi, il fait grand beau.

La préfecture maritime de Méditerranée avait annoncé en fin de semaine dernière l’autorisation pour des activités de plaisance sur toute la Méditerranée, Parc national des Calanques compris. Depuis, les randonneurs espèrent aussi pouvoir arpenter le massif. Le Parc national ne souhaite pas se positionner, « ce sont des enjeux sanitaires qui nous dépassent », mais a bien conscience qu’il faudra réouvrir un jour ou l’autre.

« Concernant le risque de fréquentation, que l’on rouvre maintenant ou dans dix jours, ce sera pareil. Cela nécessite de l’anticipation et de l’organisation. Il y a aussi pas mal d’enjeux autour des plages, certaines comme Sormiou sont considérées comme des plages par la ville de Marseille, et d’autres comme Port-Pin, non. Il se pourrait que le préfet se prononce sur une interdiction de fréquentation du littoral », avance-t-on au Parc. Restera les 140 kilomètres de sentiers balisés.