Tumblr passe à l’offensive contre les contenus à caractère haineux

POLITIQUE La majorité des posts qui ont été supprimés du réseau social faisaient l’apologie du nazisme ou du suprémacisme blanc

20 Minutes avec agence

— 

Page d'accueil de Tumblr en 2016.
Page d'accueil de Tumblr en 2016. — Dinendra Haria/Shutters/SIPA

Tumblr vient de modifier sa politique au sujet des discours haineux. De ce fait, des millions de posts ont été immédiatement supprimés de ce réseau social, rapporte Presse-Citron, qui reprend un billet de blog du réseau social. Pour autant, la plateforme se défend de porter atteinte aux libertés publiques des utilisateurs.

« Nous sommes et resterons toujours fidèles à la liberté d’expression. Tumblr est un endroit où vous pouvez être vous-même et exprimer vos opinions », ont expliqué les responsables du site. « Les discours de haine ne sont pas propices à cela. […] Ce n’est pas le genre de Tumblr que nous voulons », a écrit l’entreprise.

« Suppression de masse » si « besoin »

Parmi les posts supprimés à la suite de changement de politique, la majorité faisait l’apologie du nazisme ou du suprémacisme blanc. La plupart des comptes concernés étaient déjà repérés par les modérateurs de la plateforme. « À l’avenir, nous évaluerons tous les blogs suspendus pour discours de haine, et envisagerons la suppression de masse en cas de besoin », précise Tumblr.

En décembre 2018, le réseau social avait déjà décidé de bannir les contenus pour adultes, c’est-à-dire dans lesquels apparaissaient des images à caractère sexuel, des vidéos, gifs ou illustrations. Le réseau social souhaite, petit à petit, acquérir le statut d’un site bienveillant.