Marseille: Cinq personnes placées en garde à vue après un « déconfilé » organisé par Extinction Rébellion

EXTINCTION REBELLION Cinq personnes ont été placées en garde à vue ce lundi matin après avoir participé à une action de l’organisation écologiste Extinction Rébellion

20 Minutes avec AFP

— 

Une voiture de police à Marseille (illustration).
Une voiture de police à Marseille (illustration). — Amandine Rancoule / 20 Minutes

Cinq personnes ont été placées en garde à vue à Marseille lundi après avoir participé à un « déconfilé » organisé par l’organisation écologiste Extinction Rébellion​ sur la Canebière pour protester contre un retour « à une consommation excessive », a-t-on appris de sources concordantes.

Lundi matin, une cinquantaine de militants ont marché le long de la Canebière, artère centrale de la deuxième ville de France, sous la pluie, en chantant sur l’air de « la chenille » et en brandissant des slogans comme « Dites la Vérité » « Plus de fric pour les hôpitaux, pas pour Bernard Arnault ! » (Pdg du groupe de luxe LVMH), a rapporté Extinction Rébellion (XR) sur Twitter.

Refus de se disperser

« Action déconfilé en cours : la chenille redémarre !! Heureu·se·s de retrouver notre vie d’avant : publicité à outrance, consommation excessive alimentée par l’épuisement des ressources naturelles et le creusement des inégalités sociales ! », a encore tweeté XR Marseille.

Escortés dès le départ par les forces de l’ordre, les militants ont finalement été sommés de se disperser, a indiqué une source policière à l’AFP. « Cinq personnes ont été interpellées et placées en garde à vue, à la suite du refus de se disperser », a ajouté cette source, confirmant une information du site d’information Marsactu.