Coronavirus en Vendée : Quatre cas positifs après le dépistage de 260 salariés d’une entreprise

EPIDEMIE Chacun de ces malades « fera l’objet d’un isolement et d’un accompagnement par les autorités sanitaires »

J.U.

— 

Illustration d'un test de dépistage du coronavirus
Illustration d'un test de dépistage du coronavirus — Angela Weiss / AFP

Les autorités parlent d’une « importante opération ». Samedi, environ 260 salariés de l’entreprise Arrivé (Maître Coq) aux Essarts-en-Bocages (Vendée) se sont soumis à des tests de dépistage du coronavirus, à l’initiative de l’Agence régionale de santé qui avait identifié plusieurs cas potentiels.

Selon la préfecture, quatre cas positifs ont été détectés après cette opération qui s'est déroulée au sein de l'entreprise. Chacun de ces malades, tous asymptomatiques, « fera l’objet d’un isolement et d’un accompagnement par les autorités sanitaires ».

Une deuxième série de prélèvements

Dimanche, et alors que la stratégie du gouvernement vise à retrouver, tester, puis isoler les personnes en contact avec les malades, « le travail d’identification des sujets contacts à risque démarre (…). Il sera mené par l’ARS, en lien étroit avec le médecin du travail et les responsables de l’entreprise. » La préfecture indique que d’autres salariés doivent encore être testés, et que des mesures « de prévention » pourraient être prises. « Une deuxième série d’environ 400 prélèvements (personnels restant) interviendra ce lundi dans l’entreprise ».

«Depuis le 16 mars 2020, les collaborateurs de la société Arrivé font preuve d’une grande mobilisation pour assurer le bon approvisionnement des supermarchés et continuer à nourrir nos concitoyens, se défend la direction dans un communiqué. Chaque site de production a mis en place les mesures sanitaires les plus strictes pour permettre aux salariés de travailler en toute sécurité et de protéger leur santé.»

Ce week-end, deux autres foyers de contamination, en Dordogne et dans la Vienne, ont été découverts.