Coronavirus : Plus de 650 chiens et chats, choisis sur Internet, ont été adoptés à la SPA

ANIMAUX Ces adoptions faites à partir de photos et de vidéos sont un succès pour le personnel des refuges et les adoptants

20 Minutes avec AFP
— 
plus de 650 chiens et chats, choisis sur internet à partir de photos et de vidéos, ont été adoptés à la SPA (illustration)
plus de 650 chiens et chats, choisis sur internet à partir de photos et de vidéos, ont été adoptés à la SPA (illustration) — Fabrice Elsner/20MINUTES

En trois semaines, et surtout en plein confinement, plus de 650 chiens et chats, choisis sur Internet à partir de photos et de vidéos, ont été adoptés à la Société protectrice des animaux. Une opération rendue possible grâce à une dérogation gouvernementale accordée, dans le cadre de la crise du coronavirus, au nom du bien-être animal. Un réel succès pour le personnel des refuges et les adoptants.

Depuis le 16 avril, pour désengorger ses 62 refuges et accueillir de nouveaux arrivants, la SPA accueille les candidats à l’adoption, qui doivent au préalable suivre une procédure sur Internet. Si la magie opère dans le respect de règles sanitaires strictes, ils repartent avec leur animal.

Quelque 10.000 demandes pour cette « adoption solidaire »

« On a eu 10.000 demandes mais on a sélectionné 700 chiens et chats éligibles à l'« adoption solidaire ». Ça va nous permettre de reprendre les sorties de fourrières et les animaux abandonnés par leurs propriétaires », explique Jacques-Charles Fombonne, le président de la SPA, « ravi » que presque tous les animaux proposés à l’adoption aient trouvé un foyer.

La procédure a été très encadrée : une seule personne par famille, portant un masque, a pu aller à la rencontre de l’animal pour lequel elle avait eu un coup de cœur à l’écran.

En place jusqu’au 18 mai

Selon Jacques-Charles Fombonne, le dispositif va rester inchangé jusqu’au 18 mai. « Mais comme les gens vont pouvoir bouger, on va pouvoir accueillir l’ensemble de la famille et ouvrir les adoptions à l’ensemble de nos animaux, dit-il. On va aussi modifier les conditions d’accès. Au lieu de prendre un rendez-vous le matin et un l’après-midi, on accueillera les gens toutes les 90 minutes pour organiser 4, 5 ou 6 adoptions par jour, quatre jours par semaine ».