Déconfinement : La navigation et les activités nautiques autorisées à partir du 11 mai

LE GRAND LARGE La préfecture maritime a confirmé que les bateaux, surfs, planches à voile ou paddles pourraient reprendre la mer

Camille Allain

— 

Illustration d'un voilier dans le golfe du Morbihan.
Illustration d'un voilier dans le golfe du Morbihan. — C. Allain / 20 Minutes / PicMonkey

Les modalités restent à préciser. Mais dès lundi, la navigation de plaisance et les activités nautiques pourront reprendre sur le littoral français. Dans un communiqué, la préfecture maritime de l’Atlantique a fait savoir que « la pratique des activités nautiques en mer sera de nouveau possible sur la façade atlantique à compter du 11 mai ». « C’est une victoire pour les ports et les plaisanciers », estime Serge Pallares, président de la Fédération française des ports de plaisance.

La question a également été posée à la préfète de la région Bretagne ce vendredi matin lors d’un point presse. Michèle Kirry, à la tête de la région qui possède le plus long linéaire de côtes, a précisé que l’interdiction de la pratique de la navigation de plaisance serait levée dans le décret en cours d’écriture qui régira les modalités du déconfinement.

Une zone de 100 kilomètres pour les bateaux ?

Dès le 11 mai, les bateaux pourront donc reprendre la mer. Ils pourraient cependant être limités à une zone de 100 kilomètres autour de leur point d’attache, comme à terre. Les planches à voile, les surfs, les paddles ou autre kitesurf pourront-ils aussi retrouver le goût de l’eau salé et l’odeur des embruns ? « Oui, c’est ce qui nous a été dit », concède la préfète bretonne, qui précise « attendre d’avoir le décret » pour en être certaine. Car certaines modalités restent à définir. Sachant que l’accès aux plages reste pour l’heure interdit, il appartiendra d’abord aux maires de solliciter un arrêté auprès de leur préfet pour obtenir la réouverture du littoral. « Ce sera fait au cas par cas », a fait savoir Michèle Kirry, se disant « prête à rouvrir les plages bretonnes » à condition que les règles de distanciation puissent être respectées.

Le préfet maritime a également invité les plaisanciers « à adopter un comportement responsable, basé sur la prudence et la vigilance » auquel s’ajoute « le respect strict des règles sanitaires de protection contre le coronavirus ». Bon vent.