Déconfinement : Magasins, parcs, musées… Où pourrez-vous aller à partir du 11 mai ?

DEHORS A partir de lundi, les Français vont regagner une liberté de mouvement, mais très encadrée quand même

Delphine Bancaud

— 

Le remblai de La Baule  pendant le confinement.
Le remblai de La Baule pendant le confinement. — S.Salom-Gomis/Sipa
  • Le plan définitif de sortie du confinement a été présenté ce jeudi par Edouard Philippe depuis l’hôtel de Matignon, après presque deux mois de verrouillage complet du pays.
  • Les Français pourront retrouver certains lieux qui leur sont chers, mais sous conditions.

Après deux mois à la maison, ceux qui sont comme des lions en cage attendent avec impatience le 11 mai. Edouard Philippe a détaillé ce jeudi les conditions dans lesquelles le déconfinement aurait lieu. Car il sera « progressif » et assorti de nombreuses restrictions.

Pour vous aider à organiser votre emploi du temps des prochaines semaines, 20 Minutes vous précise les lieux qui vous seront à nouveaux accessibles, et sous quelles conditions.

Pourrez-vous retourner au bureau ?

Théoriquement oui, mais dans les faits, ce ne sera pas si évident. Car en Ile-de-France, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a demandé aux entreprises « de recourir au maximum au télétravail » et aux habitants de limiter leurs déplacements au strict nécessaire. Et les horaires d’arrivée et de départ des salariés devront être étalés pour limiter l’affluence dans les transports en commun aux heures de pointe. Par ailleurs, compte tenu des règles sanitaires qui seront adoptées dans les entreprises, le nombre de salariés qui pourront travailler sur site sera limité.

Dans quels commerces pourrez-vous aller ?

Salons de coiffure, boutique de fringues, fleuristes, librairies… Ces commerces vont tendront les bras. Mais toujours pas les bars, cafés et restaurants. Pour les fans des centres commerciaux (si, si, il y en a !), ils pourront à nouveau déambuler dans ces temples de la consommation. Ceux de plus de 40.000 mètres carrés pourront rouvrir après accord du préfet, sauf en Ile-de-France, où le virus circule encore trop activement. Mais l’opération shopping risque d’être moins agréable qu’avant le confinement, car un comptage des clients à l’entrée des magasins est prévu et il ne sera pas toujours possible d’essayer les vêtements.

Dans quels espaces naturels pourrez-vous vous balader ?

Pour les départements en vert, les parcs et les jardins pourront rouvrir dès le 11. Mais si vous habitez dans un département en rouge, il vous faudra patienter pour humer l’odeur des fleurs. Si vous rêvez de sentir le doux parfum des embruns, sachez que l’ouverture des plages sera possible au cas par cas sur autorisation du préfet à la demande des maires. Idem pour les lacs.

Où pourrez-vous partir en week-end ou en vacances ?

Dans un rayon de 100 km à vol d’oiseau si vous décidez de quitter votre département de résidence. Et ce, sans attestation, mais avec un justificatif de domicile. Mais « parcourir plus de 100 km au sein de son département de résidence reste possible », a précisé ce jeudi le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner. Et gare à ceux qui voudraient pousser leur véhicule un peu plus loin ou sauter dans un train pour faire un long trajet. Des « contrôles seront organisés dans les gares, les aérogares ou sur certains tronçons d’autoroutes et de routes à grande circulation. Ils pourront l’être aussi à l’arrivée des destinations touristiques », a prévenu le ministre de l’Intérieur. Pour le dépaysement, repassez !

Quels lieux culturels seront accessibles ?

Vous avez tant besoin d’évasion et de beauté artistique par ces temps difficiles ? Hélas, les lieux culturels ne rouvriront qu’au compte-gouttes. « Pourront rouvrir les bibliothèques, musées, médiathèques », a poursuivi le ministre, en soulignant que les gestes barrières et la distanciation physique devront y être respectés. En revanche, « les cinémas et les salles de spectacles resteront fermés », a-t-il dit, en rappelant en outre « qu’aucun événement de plus de 5.000 personnes » ne pourra avoir lieu avant septembre.

Où pourrez-vous voir des amis ou de la famille ?

Un peu plus et vous n’alliez plus reconnaître votre meilleur ami. Surtout qu’il est devenu barbu pendant le confinement et qu’il a pris quelques kilos… Mais à partir de lundi, vous pourrez à nouveau le voir, chez vous ou chez lui et en respectant les gestes barrières. Idem pour vos parents, frères et sœurs… Mais pas la peine d’imaginer organiser une grosse fête post-confinement, car les réunions entre proches sont limitées à 10 personnes au maximum. Même règle si vous fixez rendez-vous à vos potes sur la place du village ou dans la rue.

Où pourrez-vous faire du sport ?

Vous pourrez faire un footing même loin de chez vous et pendant deux heures, faire une séance de danse chez votre super copine masquée, enjamber votre vélo… Mais toujours pas aller à la piscine ou dans votre salle de sport préférée. Car Christophe Castaner a bien confirmé que les « lieux de sports couverts resteront fermés ». Et si vous vous prenez toujours pour Rafael Nadal même après deux mois de confinement, sachez que vous pourrez à nouveau jouer au tennis mais seulement en simple, sur des courts en extérieur. Et en utilisant uniquement vos propres balles, marquées au préalable.

Sera-t-il possible d’aller à l’église, à la synagogue ou à la mosquée ?

Pas possible de faire baptiser le petit dernier dans deux semaines ou d’aller prier pour l’Aïd à la mosquée… Christophe Castaner a indiqué travailler avec les responsables des cultes « aux conditions d’une reprise des cérémonies religieuses » avec du public « d’ici à la fin du mois ». Lundi, le Premier ministre avait annoncé que le gouvernement était « prêt à étudier » la reprise des offices religieux avec public le 29 mai, au lieu de la date du 2 juin précédemment établie.