Accident de Millas : Deux ans et demi après le décès de six collégiens au passage à niveau, la ligne SNCF va rouvrir

TRANSPORTS Le 14 décembre 2017, six collégiens décédaient dans une collision entre un autocar et un train régional. La ligne, depuis, est fermée

Jérôme Diesnis

— 

Le 14 décembre 2017, six enfants sont décédés dans la collision entre un bus scolaire et un train à Millas.
Le 14 décembre 2017, six enfants sont décédés dans la collision entre un bus scolaire et un train à Millas. — Pascal RODRIGUEZ/SIPA
  • La ligne SNCF entre Perpignan et Ille-sur-Têt va rouvrir le 21 mai. Elle a été endeuillée le 14 décembre 2017 par un terrible accident entre un autocar et un train. Elle est fermée depuis.
  • Six collégiens étaient décédés dans la collision. La conductrice est la seule personne mise en examen à ce jour dans ce dossier.

Près de deux ans et demi après la collision mortelle entre un autocar scolaire et un train à Millas, la ligne SNCF Perpignan – Ille-sur-Têt va rouvrir le 21 mai. Le 14 décembre 2017, six collégiens étaient morts dans un accident au passage à niveau situé à Millas.

Depuis, la voie ferroviaire était fermée et placée sous scellés. « L’ordonnance (…) rendue par (…) le TGI de Marseille permet désormais à SNCF Réseau d’intervenir sur la ligne en vue de sa réouverture, avait indiqué la préfecture des Pyrénées-Orientales en octobre 2019. L’inspection de l’état de la ligne d’ores et déjà réalisée (…) permet d’entreprendre rapidement l’ensemble des opérations nécessaires à la remise en service de la ligne. »

En test dès le 11 mai

Avec la crise sanitaire liée au coronavirus, les travaux ont pris du retard. La ligne devait initialement rouvrir à la mi-mars. Des travaux de modernisation ont été menés. Le conseil régional d’Occitanie a débloqué une enveloppe d’un million d’euros pour sa modernisation. Le carrefour où le drame a eu lieu a par ailleurs été réaménagé afin « de faciliter son franchissement par les usagers (…) sans coupure de la circulation », avait précisé la préfecture.

En raison d’un éboulement de terrain lié à la tempête Gloria, les TER ne circuleront pas comme avant jusqu’à Villefranche de Conflent, mais s’arrêteront à Ille-sur-Têt, à hauteur de huit allers-retours le 25 mai. Dès le 11 mai et pendant dix jours, la ligne sera remise en fonction avec un aller-retour quotidien en guise de test.

La conductrice est la seule mise en examen

Les usagers attendaient cette réouverture avec un mélange d’impatience et d’incompréhension sur la durée de cette fermeture. « Nous avons choisi de redémarrer un week-end, en l’occurrence on a opté pour celui de l’Ascension qui offre un pont de quatre jours sans école », précise Jean-Luc Gibelin, vice-président de la Région Occitanie en charge des transports.

Dans le cadre de l’enquête sur l’accident de Millas, la conductrice de l’autocar est à ce jour la seule personne mise en examen, pour homicides involontaires.