Uber cherche 150 millions d’euros pour sauver Lime et envisage de racheter la start-up

ÉCONOMIE Le géant du VTC veut aider à la start-up de location de trottinettes électriques à lever 150 millions d'euros

20 Minutes avec agence

— 

Le 30 octobre 2018, à Paris (12e). Une trottinette Lime couchée sur son flanc, sur un trottoir, boulevard de Picpus.
Le 30 octobre 2018, à Paris (12e). Une trottinette Lime couchée sur son flanc, sur un trottoir, boulevard de Picpus. — Clément Follain / 20 Minutes

Depuis la mise en place de mesures de confinement dans de nombreux pays du monde, les services de location de trottinettes électriques sont à l’arrêt. L’un des acteurs majeurs de ce secteur en France, Lime, connaît des difficultés. Face à cette situation, Uber a décidé de soutenir la start-up en organisant une levée de fonds qui vise à rassembler plus de 150 millions d’euros, rapporte Presse-Citron d’après The Information.

La valeur de Lime chute de 79 %

Dans le cadre de cette opération de sauvetage, Uber a déjà prévu d'injecter un peu moins de 80 millions d’euros. Une action qui n’est pas anodine puisque le géant du VTC prévoirait de racheter Lime entre 2022 et 2024. Si cette transaction venait à se concrétiser, les trottinettes Uber seraient intégrées à Lime. Dans cette optique, Uber avait déjà racheté le principal concurrent de cette dernière, Jump, en investissant près de 300 millions d’euros dans ce service de location de trottinettes électriques, en 2018.

Malgré les difficultés, Lime n’a pas cessé son activité pendant la période de confinement. Outre la levée de fonds organisée par Uber, la start-up a racheté l’entreprise de skateboards électriques Boosted. En revanche, sa valeur serait passée de près de 2 milliards d’euros en 2018 à seulement un peu plus de 470 millions d’euros aujourd’hui, soit une baisse de 79 %.