20 Minutes : Actualités et infos en direct
UNE PLACE SUR DEUXDans le Grand-Est, 60 % des liaisons TER seront assurées lundi

Déconfinement dans le Grand-Est : 60 % des liaisons TER seront assurées lundi

UNE PLACE SUR DEUXMasque obligatoire, sièges neutralisés, trains réservés… Lundi, la reprise du trafic ferroviaire dans la région sera marquée par le contexte sanitaire
Plus de 1.000 trains seront en circulation lundi (archives).
Plus de 1.000 trains seront en circulation lundi (archives). - G . VARELA / 20 MINUTES
Charles Montmasson

Charles Montmasson

L'essentiel

  • Plus de 6 TER sur 10 rouleront lundi dans le Grand-Est, avec une place sur deux neutralisée par précaution sanitaire.
  • Des masques seront distribués aux voyageurs.
  • Certains trains seront réservés aux abonnés et au personnel soignant.

Pour accompagner le déconfinement, lundi 11 mai, le trafic ferroviaire reprendra partiellement dans le Grand-Est, avec plus de 1.000 trains mis en circulation. « Nous avons souhaité un trafic sur toutes les lignes TER, avec plus de 60 % de trains en Champagne-Ardenne, en Lorraine et en Alsace, a annoncé ce mercredi David Valence, vice-président (MR) de la région Grand-Est délégué aux mobilités. Nous avons demandé à la SNCF une reprise partout dans la région, pour ne pas creuser les inégalités territoriales et par souci de justice sociale. »

Selon l’élu, le Grand-Est présente « le plus fort plan de transport de France » pour accompagner la reprise de l’activité. Mais on sera encore loin d’un retour à la normale, la SNCF encourageant ceux qui le peuvent à continuer le télétravail, ou, à défaut, à éviter les heures de pointe (6 h – 8 h et 16 h -18 h). Avec une place sur deux neutralisée dans tous les trains, les capacités d’accueil des voyageurs restent limitées.

Des trains réservés aux abonnés et aux soignants

Entre 37 % et 42 % de l’offre de places en train d’avant la pandémie sera assurée lundi, selon la SNCF. Au 1er juin, l’entreprise publique compte retrouver entre 63 % et 68 % de son offre régionale. En attendant, pour éviter la saturation, « 24 trains sensibles sur le Grand-Est seront réservés lundi aux abonnés et au personnel soignant », a fait savoir Stéphanie Dommange, directrice régionale TER Grand-Est SNCF Voyageurs. Il ne sera pas possible d’acheter des billets pour ces trains sans justificatif. « Les clients qui avaient un abonnement en mars ou en avril pourront y accéder », est-il précisé.

A partir de lundi, la liste des « trains sensibles » sera revue chaque soir en fonction de la fréquentation constatée. Les usagers pourront consulter ces chiffres ainsi que la liste des trains concernés pour le lendemain, chaque soir sur le site de la SNCF.

200.000 masques distribués la première semaine

Sur le plan sanitaire, les usagers doivent se préparer dès lundi à une « obligation du port du masque dans les gares et les trains », prévient Béatrice Leloup, directrice territoriale des gares Grand-Est. « Des agents de la SNCF, avec l’appui des forces de l’ordre », seront chargés d’une mission de « pédagogie et verbalisation » à l’entrée des 24 principales gares du Grand-Est.

A partir de lundi, 200.000 masques chirurgicaux achetés par la région vont être distribués gratuitement, dont la moitié à l’entrée des plus grandes gares. 50.000 masques seront donnés aux guichets, et les 50.000 restants par les contrôleurs.

« Les rames sont nettoyées tous les jours »

Dans les plus grandes gares, des bornes de distribution de gel hydroalcoolique seront installées. La semaine du 18 mai, 130.000 masques en tissu, commandés par la région à une entreprise des Vosges, seront distribués. Par ailleurs, des masques et du gel pourront être achetés aux points relais et distributeurs.

Dans les gares, des affiches et des annonces rappelleront les mesures barrières, avec un mot d’ordre : « En train, tous responsables ». Un effort de nettoyage et de désinfection est prévu, et concerne également les rames. « Tous les jours, tous les points de contact sont nettoyés : poignées, WC, tablettes, barres de maintien », énumère Stéphanie Dommange.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Des gestes commerciaux

« Les abonnés pourront voyager avec leur abonnement du mois de mars ou d’avril sans repasser au guichet, et les abonnés en prélèvement automatique voyageront gratuitement en mai », a détaillé la directrice régionale. La validité des cartes Primo et Presto sera prolongée de deux mois.

« Il n’y aura pas de répercussion automatique sur le prix des billets de TER » du manque à gagner due au confinement, promet David Valence. « Nous croyons au transport collectif, le risque serait d’accélérer la catastrophe écologique », ajoute l’élu.

Sujets liés