Déconfinement en Bretagne : Le recteur autorise la maîtresse star à poursuivre ses cours sur YouTube

EDUCATION Une pétition avait été lancée pour que la maîtresse, qui compte 90.000 abonnés, poursuive ses cours en ligne jusqu’à la fin de l’année scolaire

Jérôme Gicquel

— 

Marie-Solène Letoqueux fait la classe virtuelle aux tout-petits pendant le confinement.
Marie-Solène Letoqueux fait la classe virtuelle aux tout-petits pendant le confinement. — Capture d'écran YouTube
  • Une institutrice bretonne fait chaque jour à 15h la classe virtuelle aux tout-petits en direct sur YouTube.
  • Sa chaîne « La maîtresse part en live » remporte un franc succès pendant le confinement et compte déjà près de 89.000 abonnés.
  • Alors qu’elle devait reprendre le chemin de l’école lundi, le recteur de l’académie de Rennes va finalement l’autoriser à poursuivre ses cours en ligne jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Elle est devenue une star sur YouTube pendant le confinement. Tous les jours à 15h, Marie-Solène Letoqueux, alias « La maîtresse part en live », assure en direct la classe virtuelle pour les enfants de maternelle. Le succès a vite été au rendez-vous puisque sa chaîne compte désormais près de 90.000 abonnés et ses vidéos plusieurs centaines de milliers de vues. Mais lundi, cette enseignante de petite section dans une école à Luitré, à la frontière de l’Ille-et-Vilaine et de la Mayenne, a annoncé une bien mauvaise nouvelle à tous ses fans. « Je vais devoir arrêter l’émission, a-t-elle indiqué, très émue. J’en suis désolée, j’aimerais bien continuer mais je dois retourner dans ma classe ».

Une annonce qui a fait « l’effet d’une bombe », reconnaît-elle. « Beaucoup de parents m’ont envoyé des messages de soutien et certains ont même écrit au ministère pour demander que je poursuive les cours en ligne », indique l’enseignante.

Une pétition en ligne a même vu le jour pour réclamer que l’émission perdure jusqu’à la fin de l’année scolaire. « Certaines communes n’ouvriront pas les classes de petite section ou de moyenne section, certains parents décideront de garder les enfants à la maison et l’émission « La maîtresse part en live » devenait un rendez-vous incontournable pour aider nos enfants à garder le rythme », est-il indiqué dans la pétition, réclamant que l’émission perdure « pour le bien de nos enfants ».

Elle a déjà réfléchi à la suite du programme

La fronde des parents et des enfants semble avoir été entendue. A l’occasion d’un point presse sur la reprise des cours, le recteur d’académie de Rennes a indiqué ce mercredi matin qu’il allait permettre à la maîtresse bretonne « de continuer à partir en live » jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Contactée par 20 Minutes, qui lui a appris la nouvelle, Marie-Solène peine encore à y croire. « C’était prévu que j’arrête vendredi mais bien sûr que je voulais poursuivre », assure l’enseignante, qui attend désormais l’appel du recteur pour connaître les modalités de son remplacement. Une chose est sûre, la maîtresse ne manquera pas de ressources pour terminer l’année. « J’avais déjà tout prévu et réfléchi aux thèmes à venir », assure-t-elle.