Coronavirus : Les prix des billets d’avion pourraient s’envoler à cause des règles de distanciation sociale

TRANSPORT Si les compagnies aériennes étaient contraintes de laisser un siège libre entre deux passagers, les prix des billets pourraient s’envoler

20 Minutes avec agence

— 

Un avion d'Air France. (illustration)
Un avion d'Air France. (illustration) — RETMEN/SIPA

Les compagnies aériennes ne savent pas encore dans quelles conditions elles vont pouvoir reprendre leur activité. Les impératifs de distanciation sociale sont notamment au cœur de leurs préoccupations. Si elles devaient être contraintes de laisser un siège libre entre deux passagers, Les prix des billets d'avion pourraient s’envoler, rapporte le média spécialisé Air Journal.

Une augmentation « au minimum de 50 % »

« Dans l’état actuel, on ne sait pas faire voler des avions remplis seulement aux deux tiers en étant profitable. Soit l’avion peut voler et on gagne un tout petit peu d’argent sur le vol, soit il ne peut pas voler… Ou alors, on augmente le prix des billets et c’est au minimum de 50 % », a déclaré Alexandre de Juniac, le président de l’Association internationale du transport aérien (IATA), sur BFM TV.

Chaque compagnie aérienne pourra décider individuellement de la manière dont elle organise la reprise de son activité, mais elles devront toutes se conformer aux règles instaurées par le gouvernement. Si l’espace d’un siège entre deux passagers venait à être imposé, la compagnie Ryanair​ a déjà fait savoir qu’elle ne reprendrait pas ses vols. D’autres, comme Easyjet, ont déclaré qu’elles pourraient accepter de s’y conformer, sans pour autant évoquer l’impact sur les tarifs des billets.