Coronavirus en Pays-de-la-Loire : Pourquoi Loire-Atlantique et Mayenne sont passés « au vert »

EPIDEMIE Les deux départements affichaient la couleur «orange» dans les premières versions de la carte

J.U.

— 

La carte des départements au 3 mai
La carte des départements au 3 mai — Gouvernement

La fameuse carte est attendue chaque soir, même si celle qui orientera les mesures de déconfinement sera celle du 7 mai. Dimanche soir, les habitants de Loire-Atlantique et de Mayenne ont toutefois eu une bonne surprise : ces deux départements ont fait partie des rares qui ont basculé du « orange » au « vert ». Dans la région, seule la Sarthe est toujours en situation incertaine.

Si les Pays-de-la-Loire sont jusqu'ici plutôt épargnés par l'épidémie, cette classification est la synthèse de deux facteurs : le taux de passage aux urgences pour suspicion de Covid et les places en réanimation dans les hôpitaux. Pour la Loire-Atlantique et la Mayenne, c'est le premier chiffre qui était encore trop élevé. Il est passé en dessous de la barre des 6% ces derniers jours.

Plus de 350 morts à l'hôpital

En attendant, le virus continue de circuler sur le territoire. Dans les Pays-de-la-Loire, 70 personnes se trouvaient toujours en réanimation dimanche soir, la majorité en Loire-Atlantique (22). Depuis le début de l'épidémie, 351 personnes sont décédées du coronavirus dans les hôpitaux de la région. Au moins 269 victimes ont été recensées dans les établissements médicaux-sociaux de la région, surtout en Ehpad.

D'ici au 7 mai, un troisième indicateur sera pris en compte pour définir la couleur (rouge ou vert) de chaque département : la capacité à réaliser des tests en nombre suffisant. Sur ce dernier point, l'Agence régionale de santé s'est montrée optimiste ces derniers jours avec l'objectif annoncé de 8.000 tests par jour dès le 11 mai.