Toulouse : Le mois d’avril « confiné » a battu des records historiques de douceur

METEO Selon Météo France, il n’a jamais fait aussi chaud à Toulouse et en Haute-Garonne au cours des quatre premiers mois de l’année

H.M.

— 

Un ciel printanier près de Toulouse. Illustration.
Un ciel printanier près de Toulouse. Illustration. — H. Menal - 20 Minutes

A Toulouse, même la météo fait détester le confinement. D’après le bilan mensuel dressé par Météo France, le mois d’avril en Haute-Garonne a en fait été « très proche » d’un mois de mai.

Avec une moyenne des températures minimales de 10,7 °C et une moyenne des températures maximales de 20,1 °C, il affiche une moyenne de 3,3 °C au-dessus de la norme. « Il se hisse sur la deuxième marche du podium, simplement devancé par avril 2011 » depuis le début des relevés en 1947, indique le prévisionniste Pascal Boureau.

Un mois d’avril chaud mais pas sec

Il a notamment fait 25 °C le 10 avril au beau milieu de l’après-midi. Cette douceur exceptionnelle ne date pas de la dernière pluie puisque le spécialiste relève aussi que « la moyenne des températures des quatre premiers mois de 2020 est la plus chaude jamais observée avec un écart exceptionnel de +2,4 °C ».

Avril n’a pas été froid mais il n’a pas non plus été sec. Du coup, c’est une bonne nouvelle en prévision d’une éventuelle sécheresse, l’excédent de précipitations est pour l’heure de 50 % dans le Comminges et le piémont pyrénéen et de 15 % du Lauragais au Volvestre. La plaine toulousaine accuse en revanche un déficit en eau de 20 %.