Coronavirus : Lavage de mains, cantine, jeux interdits… Quelles règles seront appliquées dans les écoles ?

EDUCATION Le ministère de l’Education nationale a rendu public ce dimanche le protocole sanitaire qui devra être respecté dans les établissements scolaires qui rouvriront à partir du 11 mai

Delphine Bancaud

— 

Une fillette reprenant le chemin de l'école, Paris 20e.
Une fillette reprenant le chemin de l'école, Paris 20e. — Stephane ALLAMAN/SIPA
  • Dans le protocole sanitaire dévoilé par le ministère de l’Education nationale dimanche, tous les moments de vie de l’élève à l’école ont été repensés : de son arrivée dans l’établissement en passant par la cantine, la classe et la récréation.
  • Les enseignants et les personnels de l’établissement porteront un masque. Il leur sera fourni deux masques par jour de présence.
  • Le lavage de main sera obligatoire avant chaque entrée en classe et à de nombreux autres moments de la journée.

Fini l’insouciance en cours de récréation. Les enfants qui retourneront en classe à partir du 12 mai vont devoir apprendre de nouvelles règles pour communiquer entre eux, se déplacer, déjeuner… Le ministère de l’Education nationale a rendu public ce dimanche le protocole sanitaire qui devra être respecté dans  les écoles qui rouvriront à partir du 11 mai (le premier jour étant dédié à une pré-rentrée des enseignants). Un document qui a repris beaucoup des recommandations formulées par le Conseil scientifique le 25 avril et qui a été amendé par le ministère de la Santé.

20 Minutes vous explique à quoi ressemblera le quotidien des élèves qui reprendront le chemin de l’école au mois de mai ou de juin.

Combien d’élèves seront accueillis par classe ?

Ce sera décidé en fonction de la taille des locaux. Mais il faudra respecter une distance d’au moins un mètre entre chaque table (soit environ 4m² par élève, à l'exception de ceux placés contre un mur, une fenêtre, une bibliothèque...). « Une classe de 50 m2 doit permettre d’accueillir 16 personnes », cite le protocole. Mais dans certaines villes, les effectifs seront moindres. Exemple à Paris où « l’idée est d’accueillir entre 5 et 10 élèves par classe en maternelle et une douzaine en élémentaire », a indiqué vendredi l’adjoint de la mairie en charge de l’éducation, Patrick Bloche.

Qui portera un masque ?

Assurément, les enseignants de maternelle. Pour les autres profs et le personnel des établissement, c’est fortement recommandé et même obligatoire dans certaines situations « où les règles de de distanciation risquent de ne pas être respectées. C’est notamment le cas des personnels intervenant auprès des plus jeunes ou d’élèves à besoins éducatifs particuliers, pendant la circulation au sein de la classe ou de l’établissement, ou encore pendant la récréation », précise le texte. Il sera fourni deux masques par jour de présence à chacun.

Pour les élèves de maternelle, « le port de masque est à proscrire », précise le protocole. Pour les élèves des écoles élémentaires, « le port du masque n’est pas recommandé mais les enfants peuvent en être équipés s’ils le souhaitent et s’ils sont en mesure de le porter sans risque de mésusage », précise le document. Et pour les élèves présentant des pathologies, ce sera au médecin référent de donner son avis. En revanche, les collégiens et lycéens devront porter un masque « dans toutes les situations où les règles de distanciation risquent de ne pas être respectées (personnels intervenant auprès d’élèves à besoins éducatifs particuliers et pendant la circulation au sein de la classe) ». Et son port est recommandé dans toutes les autres situations. Des masques seront mis à leur disposition si leur famille n’en a pas fourni.

Quelles seront les règles d’hygiène à respecter par les élèves ?

Les élèves devront se laver les mains « avant de rentrer en classe, notamment après les récréations, avant et après chaque repas, avant d’aller aux toilettes et après y être allé, après s’être mouché, avoir toussé, avoir éternué, le soir avant de rentrer chez soi et dès l’arrivée au domicile », précise le document. Mais « à défaut de disposer de points d’eau en nombre suffisant, l’utilisation d’une solution hydro-alcoolique peut être envisagée, y compris pour les plus jeunes, sous le contrôle étroit d’un adulte », poursuit le protocole. Les portes d’entrées resteront ouvertes pour limiter les points de contact.

Comment circuleront-ils dans les établissements ?

Règle de base : le maintien d’une distance sociale d’un mètre entre chaque personne dans l’établissement. Afin d’éviter que les élèves se croisent trop souvent, les chefs d’établissement sont invités à indiquer des sens de circulations à l’intérieur des locaux et à privilégier l’entrée à l’école par plusieurs accès. Dans la classe, il est aussi demandé de « veiller à limiter les croisements, par exemple par la mise en place d’un sens de circulation à l’intérieur de la classe qui peut être matérialisé au sol ». L’arrivée et le départ de l’école peuvent être étalés dans le temps, « en fonction du nombre d’élèves accueillis par salle et des personnels présents », précise le protocole. Au collège, les classes resteront dans la même salle et ce sera aux enseignants de se déplacer. « Le format 1 classe = 1 salle doit être le principe », insiste le protocole.

A quoi pourra-t-on jouer à la récréation ?

Il faudra être imaginatif, car les jeux de contact et de ballon sont interdits « et tout ce qui implique des échanges d’objets ». Les structures de jeux dont les surfaces de contact ne peuvent pas être désinfectées sont aussi interdites. Le protocole recommande également d' « échelonner les temps de récréation, éviter les regroupements de niveaux différents, à adapter et réduire les temps de récréation en fonction de l’effectif présent. »

Quid de la cantine ?

Les arrivées des élèves seront échelonnées. Au début de chaque repas il sera rappelé aux élèves de ne pas partager leur nourriture, leur verre d’eau, leurs couverts… Mais s’il s’avère impossible de faire respecter les consignes sanitaires au réfectoire, les repas pourront être pris en salle de classe « sous la surveillance d’un adulte et sous forme de plateaux ou de paniers repas », indique le texte.

A quelle fréquence seront nettoyés les locaux ?

Un nettoyage approfondi des locaux aura lieu « une fois par jour a minima ». Mais sera prévue aussi une désinfection régulière des surfaces et matériels fréquemment touchés, comme les poignées de porte et de fenêtres, les interrupteurs, les chasses d’eaux, les rampes d’escalier, les robinets matériels utilisés par les élèves…

Comment seront gérés les élèves présentant des symptômes ?

Les parents sont invités à prendre la température de leur enfant avant le départ pour l’école. En cas de symptôme ou de fièvre (37,8°C ou plus) l'enfant ne doit pas se rendre à l’école.  Mais en cas d’apparition de symptômes chez un élève, celui-ci sera isolé dans une pièce et devra porter un masque. Sa température sera prise et ses parents appelés afin qu’ils viennent le récupérer. S’il est testé positif, seront identifiés les cas contacts. « Des décisions de quatorzaines, de fermeture de classe, de niveau ou d’école pourront être prises » par les autorités sanitaires et académiques.