Coronavirus en Loire-Atlantique : Après 16.000 PV déjà dressés, les contrôles renforcés ce week-end

CONFINEMENT Drône et aéronef seront mobilisés pour repérer les déplacements « de jour comme de nuit », notamment vers le littoral, prévient la police

Julie Urbach

— 

Des policiers portant des masques près de la gare de Nantes
Des policiers portant des masques près de la gare de Nantes — LOIC VENANCE / AFP

Certes, il ne reste qu’une dizaine de jours avant le déconfinement, mais les contrôles vont se poursuivre et même s’intensifier. Pendant ce week-end de trois jours, la police annonce avoir mis en place « un dispositif opérationnel renforcé pour surveiller les déplacements ». Quelque 200 policiers seront mobilisés « sur le réseau routier et sur les grands axes pénétrants mais également en gare de Nantes », où les attestations seront demandées.

Un drone de la police judiciaire mais aussi un aéronef de la police aux frontières pourraient survoler « les quartiers sensibles » et guetter « tout rassemblement », mais aussi repérer les déplacements « de jour comme de nuit » vers le littoral. A Nantes et pour la première fois à La Baule, la police recevra le soutien des CRS. La gendarmerie sera elle aussi mobilisée.

Selon le préfet Claude d’Harcourt, quelque 16.000 verbalisations ont déjà été effectuées en Loire-Atlantique, pour 240.000 contrôles. A l’échelle des Pays-de-la-Loire, le bilan monte à 30.000 procès-verbaux pour 900.000 contrôles. « Déjà 44 gardes à vue à Nantes pour le délit de violation habituelle du confinement assorties de poursuites judiciaires », ajoute la police.

Les excès de vitesse aussi

Des contrôles de vitesse seront également réalisés ce week-end à l’aide du fameux radar embarqué. Selon la police, une première opération a eu lieu jeudi après-midi sur la route de Pornic, limitée à 70 km/h. Dix excès de vitesse (dont un à 116 et un autre à 136) y ont été relevés. Six verbalisations ont eu lieu pour défaut d’attestation.