Coronavirus : pour faire voler les avions malgré tout, Airbus les transforme en cargos

ADAPTATION Airbus propose d’aménager ses plus gros avions en installant des rails à la place des sièges passagers pour leur permettre de transporter du fret en cabine pendant l’épidémie de Covid-19

Hélène Ménal

— 

L'aménagement proposé par Airbus pour transporter du fret dans l'espace cabine.
L'aménagement proposé par Airbus pour transporter du fret dans l'espace cabine. — Airbus Group

Et si, à la place des passagers, on mettait des marchandises ? Chez Airbus, avec le coronavirus, il y a moins de commandes et moins de livraisons, mais il y a des idées. L’avionneur annonce ce jeudi la création d’un nouveau service proposé aux compagnies clientes qui opèrent des gros-porteurs du type A350 ou A330, actuellement cloués au sol faute de voyageurs.

L’idée est de retirer les sièges passagers des cabines et d’installer des rails pour y fixer des palettes de marchandises.

Pour les vols humanitaires par exemple

« Cette solution contribuera à la continuité des activités des compagnies aériennes, souligne le constructeur. Elle permettra également de pallier la pénurie mondiale de transport de fret aérien (…) En outre, [elle] aide le secteur à répondre à la forte demande de vols humanitaires pour transporter rapidement de grandes quantités de matériel médical. »

Airbus s’occupe de tout : de « déposer » les sièges, de poser les rails et même de faire certifier l’avion dans sa nouvelle configuration auprès des autorités de sûreté aérienne.

Et, bien sûr, quand tout ira mieux, l’avionneur s’engage à reconfigurer la cabine en mode passagers. Pour les compagnies, cette possibilité de transformation express perdurera après la crise sanitaire.