Coronavirus à Lyon : Dans le Rhône, où « le virus circule encore activement », le préfet appelle au respect du confinement

EPIDEMIE Le préfet du Rhône appelle à la responsabilité de chacun dans le Rhône d'ici au 11 mai pour diminuer encore le nombre de nouveaux cas de coronavirus et permettre ainsi un déconfinement

Elisa Frisullo

— 

Les contrôles de police vont se poursuivre dans les prochains jours. Illustration
Les contrôles de police vont se poursuivre dans les prochains jours. Illustration — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Vert ou rouge ? Alors que partout en France, la carte des départements différenciés selon leur situation face au coronavirus est attendue ce jeudi soir, dans le Rhône, les autorités appellent au « civisme ». Ces derniers jours, plusieurs indicateurs passés au crible depuis le début de l’épidémie sont en baisse, confirmant une décrue du coronavirus. Mais la plus grande prudence reste de mise.

Entre le 23 et le 30 avril, le nombre d’hospitalisations est passé de 1.198 patients à 1.091 ce jeudi et les admissions en réanimation ont également chuté. Tout comme les nouvelles entrées à l’hôpital, selon le dernier bulletin de l'Agence régionale de santé, qui ne dévoile toutefois pas ces chiffres précis par département mais au niveau régional.

Si ces données sont rassurantes, il n’en reste pas moins que chaque jour, de nouveaux cas de Covid-19 sont toujours observés dans le département « où le virus continue de circuler activement, notamment dans la métropole de Lyon », a souligné mercredi soir la préfecture du Rhône. « Si le nombre de nouvelles hospitalisations quotidiennes diminue grâce aux mesures de confinement, de nouvelles contaminations et hospitalisations sont constatées chaque jour », ajoutent les services de l’Etat qui préparent actuellement avec les collectivités locales un plan de déconfinement.

Des quartiers moins respectueux du confinement

Dans le département, « les contours précis de la sortie du confinement dépendront de la situation sanitaire locale, ajoute la préfecture, précisant que la date du 11 mai reste un objectif à atteindre ». Pour que l’épidémie continue de diminuer significativement et permettre ainsi de déconfiner la population le jour dit, le préfet du Rhône en appelle à la responsabilité individuelle et au civisme. « Plus que jamais les consignes de confinement doivent être respectées », ajoute-t-il, rappelant que les contrôles des forces de l’ordre se poursuivent chaque jour pour limiter les entorses aux règles du confinement.

Un appel notamment destiné à éviter des sorties massives les prochains jours, comme il a pu en être observé dans certains quartiers de la métropole et de Lyon, à la Guillotière et à Saxe-Gambetta notamment, où des riverains dénoncent une «anarchie totale» depuis plusieurs semaines. Des contrôles renforcés y ont été menés mercredi, selon la préfecture, qui a publié sur Twitter les images des forces de l’ordre mobilisées. Un message sans doute destiné à apaiser la colère des habitants face à un certain relâchement, toujours bien visible en fin de journée dans ces secteurs de la ville.