Coronavirus en Bretagne : Des ostréiculteurs offrent des huîtres aux soignants

EPIDEMIE Le Comité régional de la conchyliculture Bretagne-Nord va distribuer ses bourriches

C.A.

— 

Illustration d'un ostréiculteur ouvrant une huître, ici dans le golfe du Morbihan.
Illustration d'un ostréiculteur ouvrant une huître, ici dans le golfe du Morbihan. — Maxime Le Pihif / SIPA

Une soixantaine de bourriches, posées sur une palette, et un petit message : « Les ostréiculteurs vous soutiennent dans le travail que vous accomplissez tous les jours. Voici quelques huîtres pleines d’énergie ». Le personnel hospitalier de plusieurs établissements de santé bretons va pouvoir varier ses menus. Pour les remercier de leur engagement dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus, le comité régional de la conchyliculture de Bretagne Nord a décidé de leur offrir des coquillages.

Les bourriches seront distribuées ce jeudi dans plusieurs établissements hospitaliers de Bretagne, à Brest, Morlaix, Paimpol, Saint-Malo et Saint-Brieuc. On ignore encore qui les ouvrira.

Depuis le début du confinement, les ostréiculteurs peinent à écouler leur marchandise, notamment en raison de la fermeture de certains marchés alimentaires. En début de semaine, ils se sont associés au comité des pêches régional afin de dénoncer «les importations massives» de produits de la mer qui « plombent les cours ». Les producteurs bretons regrettent notamment « une baisse des prix d’achat par les grandes et moyennes surfaces auprès de leurs fournisseurs alors que la baisse des volumes de vente ne le justifie pas ». Ils critiquent également la mise en place de promotions sur leurs produits. « Ce n’est pas tenable », avaient dénoncé leurs représentants.