Vendée : Le numéro 3919 « Violences femmes info » imprimé sur des tickets de caisse et des pizzas

VIOLENCES CONJUGALES La gendarmerie de Vendée s’appuie sur les hypermarchés Leclerc et l’entreprise Sodebo pour diffuser le message de prévention

Julie Urbach

— 

La marque Sodebo va étiqueter 3 millions de pizzas avec le numéro d'urgence 3919
La marque Sodebo va étiqueter 3 millions de pizzas avec le numéro d'urgence 3919 — Sodebo

« Arrêtons les violences conjugales. En cas d’urgence composez le 17. Pour une aide, un conseil, composez le 3919 ». Depuis quelques jours, voilà le message que l’on peut lire tout en bas des tickets de caisse distribués dans certains supermarchés de Vendée. Jusqu’au 11 mai, tous les magasins Leclerc du département ont en effet décidé de répondre favorablement à la demande de la gendarmerie, qui constate comme au niveau national une augmentation des violences conjugales.

« Depuis le début du confinement, on intervient davantage pour des disputes, des tensions. On ne fait presque plus que ça, indique la colonelle Véronique Sandahl, commandant le groupement de gendarmerie de Vendéel. On constate cependant qu’il y a une diminution des plaintes, d’environ 20 % chez nous. L’objectif de cette opération est de rappeler aux femmes que ce numéro existe, et que même après le confinement, elles peuvent appeler ou se déplacer dans les brigades. »

Trois millions de pizzas étiquetées

L’entreprise vendéenne Sodebo participe également à la diffusion de ce message. « A partir de ce jeudi, trois millions de pizzas vont être étiquetées avec le numéro de téléphone, indique Véronique Sandahl. L’opération va durer six semaines, avec une distribution cette fois sur tout le territoire national. »

Plusieurs initiatives du même type ont été lancées dans d’autres départements ces derniers jours. En Gironde par exemple, des points d’accueil ont été mis en place en grandes surfaces pour les victimes de violences conjugales.