20 Minutes : Actualités et infos en direct
CONFINEMENTDes gendarmes dans des centres commerciaux contre les violences conjugales

Haute-Garonne : Des gendarmes dans des centres commerciaux pour accueillir les victimes de violences conjugales

CONFINEMENTLa période actuelle de confinement s’accompagne de l’augmentation des violences conjugales. En Haute-Garonne, des points d’accueil éphémères sont tenus par des gendarmes dans des centres commerciaux
Des gendarmes accueillent des victimes de violences conjugales dans des centres commerciaux de Haute-Garonne. Illustration.
Des gendarmes accueillent des victimes de violences conjugales dans des centres commerciaux de Haute-Garonne. Illustration. - Syspeo / Sipa
Nicolas Stival

N.S.

Il s’agit de dispositifs éphémères, en lien avec l’épidémie de coronavirus. Alors que les violences conjugales ont fortement augmenté avec le confinement, des gendarmes formés pour traiter ces situations vont tenir des points d’accueil dans des centres commerciaux de Haute-Garonne.



L’annonce a été faite ce mercredi par le préfet Etienne Guyot, qui indique dans un communiqué que cette initiative « doit permettre de limiter les situations de violences non déclarées ».

Après le Leclerc d’Estancarbon ce mercredi matin, c’est celui de Saint-Orens et le Carrefour de Portet-sur-Garonne qui seront concernés ce jeudi et le 7 mai, de 14 h 30 à 17 h 30.

Déjà des permanences tenues par une association

Ces permanences viennent compléter celles que tient déjà l’association Femmes Victimes 31, dans les centres Carrefour Labège (les vendredis et samedis de 9 h à 19 h), Purpan (les mardis et vendredis de 9 h à 19 h) et Tournefeuille (du lundi au vendredi de 9 h à 13 h).

Sujets liés