Guadeloupe : Un porte-conteneurs à la dérive au large des Petites Antilles

CARGO Un incendie a eu lieu dans la salle des machines du cargo, qui ne peut plus se propulser

20 Minutes avec AFP

— 

Maersk est l'armateur du cargo à la dérive.
Maersk est l'armateur du cargo à la dérive. — Adrian Brown/Sipa USA/SIPA

Un porte-conteneurs de l’armateur danois Maersk, victime d’une panne de moteur suite à un incendie, est « à la dérive » à l’est de la Guadeloupe, avec à son bord « 1.300 tonnes de combustibles et d’autres produits polluants », a annoncé mardi le préfet de Martinique. Le porte-conteneurs « Maersk Vilnius », situé à 190 milles nautiques (350 km) à l’est de la Guadeloupe, a signalé dimanche le départ d’un feu localisé en salle des machines, précise dans un communiqué le préfet, délégué du gouvernement pour l’action de l’Etat en mer.

Le feu a été « maîtrisé quelques heures plus tard », mais « les dommages matériels (…) ne permettent pas aux moteurs de propulsion de fonctionner. Le porte-conteneurs est ainsi à la dérive ». Le navire « contient près de 1.300 tonnes de combustible et d’autres produits polluants », qui n’ont « pas été affectés par l’incendie » et « demeurent en sécurité ».

Il dérive vers les côtes des Petites Antilles

Il « dérive actuellement vers l’ouest à une vitesse moyenne de 1,4 nœuds ». Afin d’anticiper le rapprochement de ce navire des Petites Antilles, deux remorqueurs ont été mis en alerte par le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage Antilles-Guyane (CROSS AG). Une équipe d’évaluation et d’intervention (EEI) désignée par le CROSS AG est également prête à être projetée.

La compagnie propriétaire du porte-conteneurs a par ailleurs appareillé « depuis Trinidad » le remorqueur Alp Defender, un navire d’assistance à fortes capacités de remorquage, qui devrait arriver sur zone mercredi matin pour prendre le porte-conteneurs en remorque et « l’emmener en sécurité vers un chantier de réparation », selon la préfecture.