Coronavirus en Pays-de-la-Loire : Une prime de 1.000 euros pour les élèves infirmiers et aide-soignants mobilisés

SOCIAL Les étudiants infirmiers et élèves aide-soignants mobilisés pour faire face à l'épidémie recevront une prime de 1.000 euros

J.U.
— 
Une infirmière, à Dijon.
Une infirmière, à Dijon. — KONRAD K./SIPA

Ils ont été appelés en renfort dans les hôpitaux et Ehpad de toute la région pour faire face à la crise. Plusieurs milliers d’étudiants infirmiers et élèves aides-soignants des Pays-de-la-Loire vont voir leur engagement récompensé. Le conseil régional, l’Agence régionale de santé et la préfecture viennent en effet d’annoncer le versement prochain d’une prime de 1.000 euros. « Elle viendra compléter les indemnités de stage et bourses régionales », indique la région.

Une enveloppe de 3,75 millions d’euros

Les étudiants éligibles sont ceux qui ont été mobilisés dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, pendant quatre semaines au moins, entre le 1er avril et le 30 mai. Une enveloppe de 3,75 millions d’euros y sera consacrée, majoritairement financée via le Plan d’investissement dans les compétences (qui dépend du Ministère du travail). « Cette prime est une reconnaissance de l’engagement et de la mobilisation remarquables des étudiants auprès des professionnels de santé en première ligne pour faire face à cette épreuve qui touche durement notre pays », indique Claude d’Harcourt,
préfet de la région.

Une telle aide a déjà été débloquée dans d'autres régions, comme en Ile-de-France ou dans le Grand Est, plus touchées par l’épidémie.