Coronavirus : Non, BFMTV n’a pas diffusé des images de plages bondées en Floride alors qu’elles étaient désertes

FAKE OFF Un montage vidéo accuse BFMTV d’avoir montré des images de plages bondées en Floride, en plein confinement, alors qu’elles seraient en réalité désertes

Alexis Orsini
— 
La plage de Jacksonville, en Floride, le 19 avril 2020.
La plage de Jacksonville, en Floride, le 19 avril 2020. — SAM GREENWOOD / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
  • Une manipulation grossière d’images aurait-elle eu lieu sur BFMTV ?
  • Un montage vidéo très relayé sur Facebook accuse la chaîne d’information d’avoir diffusé des images de plages bondées en Floride, en plein confinement, alors que ces zones étaient en réalité désertes, comme le démontrerait une vidéo amateur filmée en bord de mer.
  • Mais cette séquence a été filmée sur une plage distante d’une centaine de kilomètres de la plage montrée sur BFMTV, et deux jours après les images d’origine. En outre, les médias locaux montrent que les plages de Floride sont bondées ou désertes selon l’heure de la journée, conformément à leurs horaires d’ouverture.

13.000 partages et plus de 500 commentaires, souvent très agressifs. Sur Facebook, une vidéo accusant BFMTV d’avoir diffusé des images peu représentatives de la réalité du confinement sur les plages de Floride, aux Etats-Unis, suscite de vives réactions.

« REGARDEZ BIEN LE FOUTAGE DE GUEULE DE BFMERDE REGARDEZ JUSQU’À LA FIN », s’excite l’internaute ayant partagé ce montage vidéo. On y voit d’abord des images diffusées par BFMTV sous le titre « Etats-Unis : des plages bondées en Floride », tandis que le journaliste présent en plateau commente : « Là-bas [à Jacksonville, en Floride], l’épidémie continue de progresser mais le maire […] a décidé d’ouvrir les parcs et les plages. Voilà les images que l’on voit en pleine épidémie de Covid, les plages sont pleines ! »

Les images de la chaîne cèdent ensuite leur place à celles, amateur, d’un homme ayant filmé une plage déserte en Floride, tout en ironisant : « Voici une vidéo de Flagler Beach, en Floride. On est le 21 avril et regardez un peu comment c’est plein de monde sur la plage… Plein de monde ! Totalement rempli, n’est-ce pas ? » Et le vidéaste de conclure : « Alors continuez à croire les conneries qu’on vous raconte à la télé ! C’est vide de partout, c’est fermé de partout ! »

Ce comparatif ne prouve toutefois pas grand-chose, puisqu’il concerne deux plages distantes d’une centaine de kilomètres… et filmées à deux jours d’intervalle.

FAKE OFF

En effet, les images de la plage de Jacksonville ont été diffusées sur BFMTV le dimanche 19 avril, comme on peut le vérifier sur le site de la chaîne d’info en continu, contrairement à celles du vidéaste amateur, filmées deux jours après, selon la date donnée par l’homme en question dans sa vidéo.

Surtout, ainsi qu’il l’affirme lui-même en introduction, sa séquence a été tournée à Flagler Beach – comme on peut le vérifier sur Google Street View –, une plage qui se situe également en Floride, mais à 100 kilomètres au sud de Jacksonville. A titre de comparaison, on imagine mal la pertinence d’une démonstration censée prouver qu’une plage était vide alors qu’elle compare l’affluence sur les plages de Cannes et de Nice, distantes d’une trentaine de kilomètres, et a fortiori à deux dates différentes.

Des plages plus ou moins fréquentées selon l’heure de la journée

En l’occurrence, la plage de Jacksonville a bien été rouverte dès le 17 avril, mais seulement de 6 h à 11 heures du matin et de 17 h à 20 h, uniquement pour certaines activités permettant de respecter les distances de sécurité (marche, promenade d’animaux, surf, baignade…). Plusieurs photos (et vidéos) prises ce jour-là montraient bien une foule de badauds sur le sable – ce qui a également valu aux médias américains d’être accusés de diffuser des images hors contexte, antérieures à la réouverture de la plage.

Mais comme le notait le média local News4Jax, les habitants présents sur la plage aux heures d’ouverture respectaient les consignes puisqu’ils quittaient bien les lieux dès sa fermeture, laissant le bord de mer désert le reste du temps.

Un phénomène également observé à Flagler Beach, puisque la municipalité a annoncé, le 25 avril, une réouverture de ses plages 7 jours sur 7 jours et 24 heures sur 24 en raison « du strict respect par les habitants des mesures en vigueur ces quatre derniers jours ». Comme on peut le constater sur les images du vidéaste amateur, vraisemblablement filmées lorsque des horaires de fermeture étaient encore en vigueur.