Coronavirus : Animaux, auto-écoles, travail… Nos réponses à vos questions les plus fréquentes

ECLAIRAGE Pas facile de s’y retrouver dans le flux d’informations qui tombent sur le nouveau coronavirus. Une question en particulier vous taraude ? Chaque jour, « 20 Minutes » fait en sorte de vous apporter la réponse. Pour cette fin de semaine, on vous présente les réponses à vos interrogations récurrentes

Julie Bossart

— 

Illustration d'un cours de conduite à un conducteur avec un moniteur d'une auto-école.
Illustration d'un cours de conduite à un conducteur avec un moniteur d'une auto-école. — SERGE POUZET/SIPA

Vous êtes très très nombreux à nous adresser chaque jour (parfois la nuit) vos questions sur le Covid-19. Nous vous remercions de la confiance que vous portez à notre journal, ainsi que de votre fidélité.

En tant que maladie émergente, ce nouveau coronavirus n’a pas encore livré tous ses secrets, et les mesures du gouvernement, les pistes envisagées pour, ici contenir la maladie, là sortir du confinement, évoluent en fonction de l’avancée de la recherche. Il n’est donc pas toujours facile, possible, d’apporter une réponse, ou bien une solution, très précise, voire personnalisée à vos interrogations.

Il n’empêche, « nou larg pa nou tiembo » (« on ne lâche pas l’affaire »), comme disent les Réunionnais. Ce vendredi, on vous propose donc un récap de vos questions les plus fréquentes, avec tous les liens et références sur lesquelles vous pouvez vous aussi vous appuyer.

Les animaux. En préambule, jusqu’à présent, « malgré quelques cas sporadiques », « il n’existe » aucune preuve que les animaux de compagnie ou d’élevage jouent un rôle épidémiologique dans la propagation du virus », insiste l’Anses dans un avis du 9 mars, actualisé le 14 avril. Il n’empêche, l’Agence nationale de sécurité sanitaire recommande « d’appliquer les mesures d’hygiène de base lors du contact avec un animal domestique en se lavant les mains avant et après l’avoir caressé, après le changement de sa litière et d’éviter les contacts étroits au niveau du visage ».

Dans les cas des chevaux placés en pension ou en centre équestre, il est désormais possible pour les propriétaires d’aller les nourrir et/ou les soigner, comme annoncé ici. Pour les autres animaux, qui ne vivent pas non plus sous votre toit, comme des canards, un âne, des volailles, vous êtes aussi autorisés à en prendre soin, car, si ce n’est pas le cas, vous pourriez être accusé de maltraitance animale.

Enfin, vous avez le droit de vous rendre dans un refuge type SPA pour adopter un animal. En revanche, vous n’êtes toujours pas autorisés à récupérer un chiot ou un chat que vous auriez réservé dans un élevage professionnel, et ce, même avant le confinement. Seuls les éleveurs professionnels peuvent se déplacer pour vous remettre votre animal.

Les personnes vulnérables. Le ministère de l’Intérieur indique que vous pouvez vous déplacer « uniquement pour vous occuper de personnes vulnérables comme, par exemple, les personnes handicapées et en vous rappelant que les seniors sont les personnes les plus vulnérables ». Leur apporter des courses, les conduire à un rendez-vous médical urgent… tout cela est autorisé, à partir du moment où « vous les protégez le plus possible de tout contact et portez une attention encore renforcée aux gestes barrières ».

Sachez aussi que, depuis lundi, un droit de visite » dans les Ehpad dans des conditions « extrêmement limitées » a été instauré. Les détails sont à découvrir ici.

Les masques. Faire porter des masques aux enfants est-il utile ? Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, a donné son avis, à découvrir dans cet article. Où les Français pourront-ils se procurer cette protection ? De premières pistes se précisent, du côté des buralistes, des pharmaciens, des mairies, de la grande distribution par exemple, ou encore de la région Ile-de-France. Dans un entretien ce vendredi aux Echos, la secrétaire d’Etat à l’Economie, Agnès Pannier-Runacher, affirme que «  de premières expérimentations seront faites à partir du 4 mai ».

Les auto-écoles. Les auto-écoles vont-elles pouvoir rouvrir le 11 mai ? L’un des acteurs du secteur interviewé par 20 Minutes n’y croit guère. Il nous explique pourquoi ici.

Le retour des enfants en classe. Beaucoup de parents s’inquiètent pour leur enfant, dont le retour en classe progressif est prévu à partir du 11 mai. Sont-ils réellement obligés de les y renvoyer ? Pas spécialement. C’est ce qu’un avocat nous a expliqué.

La reprise du travail. Beaucoup de salariés se demandent s’ils sont obligés de reprendre le travail avant la fin du confinement, comme le leur demande leur employeur. Pas si les conditions de la reprise ne sont pas assurées. Encore faudra-t-il qu’ils puissent le prouver… Seule solution pour ceux qui craignent pour leur santé et celle de leur proche : obtenir un arrêt maladie. Plus de détails par ici.

Pour que vous y voyiez plus clair, 20 Minutes s’emploie à répondre à vos interrogations, que vous pouvez nous adresser en suivant la marche à suivre ci-dessous. Des questions qui doivent, nous vous en serons reconnaissants, concerner un autre sujet que celui abordé dans l’article ci-dessus. Et n’oubliez pas de laisser votre e-mail dans votre message. Merci par avance (et prenez soin de vous) !