Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : L’épidémie ralentit nettement, la Gironde reste le département le plus touché

BILAN En Nouvelle-Aquitaine, 42 nouveaux cas confirmés de Covid-10 ont été recensés par Santé publique France

M.P.

— 

Au service réanimation du CHU Pellegrin, à Bordeaux.
Au service réanimation du CHU Pellegrin, à Bordeaux. — NICOLAS TUCAT / AFP
  • Santé publique France et l’Agence régionale de santé confirment, ce vendredi, le ralentissement de l’épidémie de Covid-19 en Nouvelle-Aquitaine.
  • Une diminution de l’activité sanitaire liée au Covid-19 a été observée pour la troisième semaine consécutive dans la région.
  • La Gironde reste le département le plus touché tandis que les personnes âgées de 70 ans représentent 66 % des patients hospitalisés et plus de 88 % des décès hospitaliers.

Le CHU de Bordeaux constate un ralentissement net de l’épidémie de Covid-19, mais il reste vigilant face à l’éventualité d’une nouvelle vague. L’établissement prépare, par ailleurs, activement la phase de déconfinement. Mais en attendant l’arrivée d’une nouvelle plateforme qui permettra à l’hôpital universitaire de réaliser en tout 3.000 dépistages par jour, l’épidémie, elle, continue de progresser de manière limitée en Nouvelle-Aquitaine. En effet, 42 nouveaux cas confirmés ont été recensés, ce mercredi soir, par Santé publique France, ce qui porte le total à 4.387 cas depuis le début de l’épidémie.

Dans le détail, 769 personnes sont actuellement hospitalisées, soit 31 de moins par rapport à la veille, et 156 personnes sont actuellement en réanimation ou en soins intensifs, soit cinq de moins par rapport à la veille. La Gironde reste le département le plus touché avec 266 hospitalisations (soit 13 de moins par rapport à la veille). Depuis le début de l’épidémie, 1.199 personnes sont sorties guéries de l’hôpital (55 de plus par rapport à la veille). L’ARS déplore 277 décès parmi les personnes hospitalisées, soit dix de plus par rapport à la veille.

Les personnes âgées de 70 ans et plus sont les plus touchées par cette épidémie

De son côté, Santé publique France confirme le ralentissement de l’épidémie. Ainsi, la diminution de l’activité sanitaire liée au Covid-19 a été observée pour la troisième semaine consécutive en Nouvelle-Aquitaine et confirme un ralentissement de la circulation du virus sur le territoire. Dans son point épidémiologique publié ce vendredi, Santé publique France précise que les personnes âgées de 70 ans et plus sont les plus touchées par cette épidémie, elles représentent 66 % des patients hospitalisés et plus de 88 % des décès hospitaliers.

Les patients présentant des comorbidités sont majoritairement concernés (74 % des patients hospitalisés en réanimation). Le diabète de type 1 et 2 (26 % des cas), l’hypertension artérielle (26 %), l’obésité (25 %) et les pathologies cardiaques (21 %) sont les facteurs de risques majoritairement observés chez les patients des services de réanimation sentinelle.

Plus de 100 décès dans les Ehpad de Nouvelle-Aquitaine

Au total, 301 Ehpad sur les 898 que compte la Nouvelle-Aquitaine ont été concernés par un cas confirmé ou suspect de Covid-19 depuis le début de l’épidémie. En isolant les signalements clos (108 tests négatifs ou retour à la normale), il est établi qu’au 23 avril, 193 Ehpad sont actuellement concernés par une situation de Covid-19 confirmée ou suspecte parmi des résidents ou le personnel, soit 21,5 % des Ehpad de la région.

Parmi les signalements, 1.367 résidents ont été comptabilisés confirmés ou cas possibles (suspects présentant des symptômes) Covid-19 (28 de plus par rapport à la veille). Parmi ces cas possibles ou confirmés, 95 sont décédés au sein des établissements (trois de plus par rapport à la veille) et 62 sont décédés à l’hôpital (quatre de plus par rapport à la veille).