Coronavirus: 1.500 cas confirmés dans les armées françaises

MILITAIRE Quinze sont en réanimation, précise le ministère des Armées ce jeudi. Dans les 1.500 as recensés figurent 1.081 marins du porte-avions Charles de Gaulle. Des militaires de l'opération Barkhane, dans le Sahel, sont aussi touchés

20 Minutes avec AFP

— 

Coronavirus à bord du porte-avions Charles de Gaulle
Coronavirus à bord du porte-avions Charles de Gaulle — MARINE NATIONALE/SIPA

Le ministère des Armées compte 1.500 cas confirmés de coronavirus parmi ses personnels, dont un millier de marins membres d'équipage du porte-avions Charles de Gaulle, selon les chiffres fournis par la directrice centrale du service de santé des armées (SSA).

1.081 marins du groupe aéronaval dont fait partie le Charles de Gaulle

« Une quinzaine sont en réanimation », précise la médecin général Maryline Gygax Généro lors d'une audition mercredi devant la commision Défense de l'Assemblée nationale qui a fait l'objet d'un communiqué jeudi.

Parmi ces 1.500 cas, figurent 1.081 marins du groupe aéronaval dont fait partie le Charles de Gaulle ont été testés positifs, a-t-elle rappelé. Quinze d'entre eux sont toujours hospitalisés à l'hôpital d'instruction des armées de Toulon, «dont trois sont en réanimation», a-t-elle précisé, soit un marin supplémentaire depuis le précédent bilan fourni par les armées.

Quelques cas de contaminations également au Sahel

Egalement auditionné mercredi par la commission Défense, le chef d'état-major des armées, le général François Lecointre, a fait état de «quelques cas de militaires contaminés par le Covid-19 à Barkhane», l'opération antijihadiste au Sahel qui mobilise 5.100 militaires français, selon un communiqué jeudi.

L'état-major français avait annoncé le 2 avril que quatre officiers français de Barkhane avaient été testés positifs au coronavirus. Les «quelques cas» recensés parmi les forces déployées au Sahel «n'ont toutefois pas d'impact sur les opérations», a fait valoir le chef d'état-major devant la commission.

«Les relèves de missions ont bien été réalisées, et tous les militaires sont désormais placés en quatorzaine avant leur projection. Plus généralement, pour les missions les plus sensibles, des tests sont réalisés», a-t-il rappelé.