Coronavirus en Corse : Grève des plateaux repas pour les détenus

PROTESTATION Les détenus corses ont décidé d’un mouvement de grève des plateaux-repas, afin de protester notamment contre la prolongation des détentions provisoires

20 Minutes avec AFP

— 

Dans une prison (illustration)
Dans une prison (illustration) — KONRAD K./SIPA

Les détenus des prisons corses ont débuté mardi un mouvement de grève ​des plateaux-repas, afin de protester notamment contre la prolongation des détentions provisoires, sur fond de lutte contre le coronavirus. Sur les 223 détenus de la prison de Borgo, près de Bastia, seulement « 21 ont récupéré leurs plateaux » ce mercredi, selon Stéphane Canuti, du syndicat FO Pénitentiaire.

« A Ajaccio, il y a 33 signataires sur les 42 détenus que compte l’établissement. Il s’agit d’un mouvement symbolique. Tout se déroule bien », a précisé José Caria, son collègue de FO Pénitentiaires à Ajaccio. Ce mouvement de grève avait été annoncé par les détenus du centre pénitentiaire de Borgo dans un courrier au directeur du centre en fin de semaine dernière. Dans cette lettre, ils contestaient l’ordonnance du 25 mars prévoyant la prorogation de plein droit des délais de détention provisoire, ordonnance selon eux « non conforme aux lois européennes ».