Coronavirus en Pays-de-la-Loire : Armor et Airbus vont produire 20.000 visières imprimées en 3D

EPIDEMIE Avec le soutien de conseil régional, plusieurs industriels se sont unis pour se lancer dans la fabrication de matériel de protection

J.U.

— 

Armor, Airbus et la région Pays de la Loire s'unissent pour fabriquer 20.000 visières
Armor, Airbus et la région Pays de la Loire s'unissent pour fabriquer 20.000 visières — CHU de Nantes

La distribution à déjà commencé auprès des professionnels de santé. Alors que les besoins en protection sont encore « urgents », pour faire face à l’épidémie de coronavirus, plusieurs industriels de la région Pays-de-la-Loire ont décidé de réagir. Les entreprises Armor et Airbus, deux poids lourd du territoire, ont officialisé leur alliance afin de produire 20.000 visières de protection, et ce avec le soutien financier du conseil régional.

Il y a quelques semaines déjà, le groupe spécialisé dans l’impression a mis au point avec l’université et le CHU de Nantes un modèle de visière de protection en impression 3D, testé et approuvé par le personnel soignant. Plus récemment, les différents sites Airbus de la région ont décidé de mettre à disposition leurs imprimantes, nécessaires à la fabrication de 600 serre-têtes de visière par semaine. « Le groupe Adveo, leader européen en matériel de bureau, fournit quant à lui plusieurs milliers de feuilles PVC », indique la région.

Déjà utilisé au CHU de Nantes

Selon l’université de Nantes, plusieurs centaines d’exemplaires ont déjà été fournis aux soignants du CHU de Nantes et de l’AP-HP ces dernières semaines. Après les personnels hospitaliers de la région, d’autres corps de métiers pourraient être concernés par ces dotations, tels que les policiers, pompiers ou pharmaciens.