Sécheresse : Le Rhône placé en alerte et vigilance, premières restrictions d’eau sur certains secteurs

NAPPES A SEC Depuis lundi, les nappes du pliocène du Val de Saône et les couloirs d’Heyrieux et de Meyzieu de l’Est lyonnais ont été placées en alerte sécheresse par la préfecture du Rhône

Elisa Frisullo

— 

Illustration à la campagne dans le Rhône, février 2020.
Illustration à la campagne dans le Rhône, février 2020. — E. Frisullo / 20 Minutes

Des déficits en eau cumulés sur plusieurs années et des pluies toujours insuffisantes. Lundi, le préfet du Rhône a placé en alerte sécheresse les nappes d’eau souterraine du pliocène dans le Val de Saône et les couloirs d’Heyrieux et de Meyzieu dans l’Est lyonnais.

« Cette situation conduit à renforcer les mesures de vigilance sur les eaux souterraines, prises le 12 mars 2020, du fait d’une baisse continue du niveau des nappes », indique ce mardi la préfecture qui a donc pris un nouvel arrêté pour restreindre l’usage de l’eau dans les secteurs les plus à sec. A savoir, une partie du Beaujolais (autour de Saint-Georges de Reneins), au Nord du département, et autour d’Heyrieux, Corbas et de Meyzieu, au Sud Est. (carte ci-dessous).

Les zones en orange sur cette carte sont en vigilance sécheresse dans le Rhône.
Les zones en orange sur cette carte sont en vigilance sécheresse dans le Rhône. - préfecture du Rhône

Tous les cours d’eau en vigilance

Dans ces trois zones, « pour les usages professionnels, y compris agricoles, une réduction de 25 % des prélèvements dans le milieu doit être mise en œuvre. Pour les usages domestiques et d’agrément, les mesures de restriction s’appliquent quelle que soit l’origine de l’eau », détaillent les services de l’Etat.

Tous les cours d’eau du département (eaux superficielles) ont également été placés en vigilance. Pas de restrictions particulières pour l’heure, mais chacun est invité à avoir une utilisation économe de l’eau.