Coronavirus : 30 % des jeunes de 18 à 30 ans subissent une baisse de revenus à cause de la crise

INFO «20 MINUTES» « 20 Minutes » s’est associé à OpinionWay et à HEYME pour mettre en place un baromètre hebdomadaire du moral des jeunes de 18 à 30 ans pendant le confinement

Charlotte Murat

— 

30% des jeunes de 18 à 30 ans affirment que la crise due au coronavirus a des conséquences négatives sur leurs revenus actuels et 35% sont inquiets pour leurs revenus futurs.
30% des jeunes de 18 à 30 ans affirment que la crise due au coronavirus a des conséquences négatives sur leurs revenus actuels et 35% sont inquiets pour leurs revenus futurs. — 20 Minutes/Canva

De la dernière allocution d’Emmanuel Macron, on a surtout retenu la date de début de déconfinement. Mais certains jeunes ont dû se sentir soulagés en entendant l’aide exceptionnelle promise aux étudiants les plus précaires. En effet, 30 % des 18-30 ans affirment connaître une baisse de revenus à cause de la crise liée au coronavirus, d’après le dernier baromètre « #MoiJeune, confiné et demain ? », HEYME – 20 Minutes – OpinionWay *.

Et si 70 % de ces jeunes sont confiants dans la reprise économique, elle sera lente pour 63 % d’entre eux. Résultat, 35 % des millenials estiment que la crise aura des conséquences négatives sur leurs revenus futurs. Ce chiffre monte même à 43 % pour les 18-22 ans, contre 27 % chez les 28-30 ans.

Les plus jeunes sont les plus inquiets

Et c’est là la grande tendance de ce dernier baromètre : les plus jeunes, ceux qui sont encore étudiants ou commencent tout juste à travailler, sont les plus inquiets face à la crise économique : 41 % des 18-22 ans sont ainsi persuadés qu’elle aura un impact négatif sur leur avenir professionnel proche, contre 35 % des 23-27 ans et 31 % des 28-30 ans.

Dans l’immédiat, 30 % des 18-22 ans pensent ne pas trouver de job cet été, ne pas réussir à financer leurs études ou à payer leur loyer. Et 15 % de la même tranche d’âge a vu un stage être annulé ou ne parvient pas à en trouver un.

Si le déconfinement peut faire espérer une reprise de l’activité, les jeunes restent très réalistes face à la situation, puisque seuls 17 % des 18-30 ans étaient « impatients » à l’annonce d’un déconfinement progressif à compter du 11 mai (19 % pour les seuls 18-22 ans) alors que 47 % restaient « sceptiques » face à cette date (44 % des 18-22 ans).

Si vous avez entre 18 et 30 ans, vous pouvez participer au projet « #MoiJeune », une série d’enquêtes lancée par 20 Minutes et construite avec et pour les jeunes. Toutes les infos pour vous inscrire en ligne ici.

Baromètre « #MoiJeune, confiné et demain ? », HEYME – 20 Minutes – OpinionWay, réalisé en ligne du 17 au 20 avril 2020 auprès d’un échantillon représentatif de 604 jeunes âgés de 18 à 30 ans, selon la méthode des quotas.