Coronavirus à Lyon : Le barreau saisit la justice pour protéger la santé des détenus et des avocats à la prison de Corbas

PRISON L’Ordre des avocats au barreau de Lyon a saisi ce lundi le juge des référés du tribunal administratif en raison de la situation sanitaire actuelle à la maison d’arrêt de Lyon-Corbas

Elisa Frisullo

— 

A la prison de Corbas, le 29 novembre 2017.
L'administration pénitentiaire lance une vaste campagne de recrutement de surveillants de prison.
A la prison de Corbas, le 29 novembre 2017. L'administration pénitentiaire lance une vaste campagne de recrutement de surveillants de prison. —

Des cellules de 9 m2 accueillant deux détenus, une grande promiscuité empêchant les gestes barrières, pas de gel, de masques ou de produit pour désinfecter les cellules et parties communes. L’ordre des avocats au barreau de Lyon a saisi ce lundi le juge des référés du tribunal administratif en raison de la situation sanitaire actuelle de la maison d'arrêt de Lyon-Corbas.

« De tels dysfonctionnements mettent en danger les détenus comme les surveillants pénitentiaires, ainsi que les avocats qui viennent visiter leur client », indique ce lundi le barreau de Lyon dans un communiqué. Après le premier cas de coronavirus​ survenu le 4 avril au sein de la maison d’arrêt, « très peu a été fait pour protéger les détenus qui sont incarcérés », ajoute le barreau qui dénonce une prise en charge médicale lente en cas de suspicion de Covid-19.

Réponse sous 48 heures

Pour les avocats, « exercer leur mission de défense en se rendant à la maison d’arrêt
de Lyon-Corbas constitue désormais une véritable prise de risque sanitaire », ajoute l’ordre, qui a donc décidé de faire appel à la justice. Il souhaite que celle-ci impose au directeur de la maison d’arrêt des mesures pour garantir la protection de la santé des détenus et les conditions d’intervention des avocats.

Le juge des référés doit se prononcer dans un délai de 48 heures.