Coronavirus à Montpellier : Un coiffeur continuait à couper les cheveux en cachette dans son salon

LA COUPE EST PLEINE A la faveur d’un contrôle d’attestations, les policiers ont appris l’ouverture non autorisée de ce salon de coiffure

Jérôme Diesnis

— 

Illustration d'un salon de coiffure.
Illustration d'un salon de coiffure. — TRISTAN REYNAUD/SIPA

A la faveur d’une vaste opération de contrôle liée au coronavirus sur le cours Gambetta, samedi à Montpellier, la police nationale a eu une drôle de surprise. En dressant l’un des 18 PV (sur 158 contrôles), les fonctionnaires ont appris que le contrevenant sortait de chez le coiffeur, a appris 20 Minutes auprès de la police nationale. Or, les commerces non essentiels (tels que les salons de coiffure) sont soumis à fermeture jusqu’à nouvel ordre.

Sur la foi de ce témoignage, ils se sont alors rendus dans le salon de coiffure. Le rideau était baissé, mais à l’intérieur, six personnes attendaient de se faire couper les cheveux. Les six clients (possesseurs de l’attestation dérogatoire pour achat de première nécessité) ont été verbalisés.

Le gérant de l’établissement a écopé pour sa part d’une contravention de quatrième classe pour ouverture sans autorisation. Il risque une mesure de fermeture administrative lors du déconfinement.