Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
FAMILLELes visites à nouveau autorisées dans les Ehpad du Bas-Rhin

Coronavirus dans le Bas-Rhin : Des visites à nouveau autorisées dans les Ehpad

FAMILLE
Les visites s’effectueront au cas par cas avec des consignes strictes
Une personne âgée dans un Ehpad pendant la crise du coronavirus.
Une personne âgée dans un Ehpad pendant la crise du coronavirus. - S.Bozon/AFP
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

L'essentiel

  • Le président du conseil départemental du Bas-Rhin veut réautoriser la venue de la famille.
  • Il craint que l’isolement n’affecte trop les personnes âgées des Ehpad.
  • Pas moins de 94 Ehpad sur les 138 du Bas-Rhin sont touchés par des cas de Covid-19.

Des visites aux pensionnaires des Ehpad sont à nouveau possibles dans le Bas-Rhin à compter de samedi, au cas par cas et en respectant des consignes de sécurité strictes, a annoncé samedi le président (LR) du conseil départemental.

« C’est une très bonne nouvelle pour de nombreuses familles : dès ce samedi vous pouvez revoir vos proches dans les Ehpad, sous conditions. Nous avons pris cette décision, en concertation avec l’ARS [Agence régionale de santé] et la préfecture », a spécifié Frédéric Bierry sur son compte Twitter.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« Il ne s’agit pas d’ouvrir grand les portes »

« Il faudra bien sûr demander l’accord des directions des Ehpad et respecter toutes les mesures barrières [dont le port du masque] », précise Frédéric Bierry, ajoutant que « l’entrée au cœur des établissements reste toujours interdite au public, sauf exception », ce qui impliquera de trouver des solutions, en organisant par exemple les rencontres dans la cour ou le jardin de la maison de retraite.

« Il ne s’agit pas d’ouvrir grand les portes » alors que des décès sont encore à déplorer tous les jours dans les Ehpad, avertit le président du département, mais d’aider à retisser du lien humain au cas par cas, quand la situation de l’établissement et de la personne âgée le permet.

« Petit à petit, des moments d’échanges familiaux vont pouvoir se faire, à condition de le gérer progressivement, avec la protection sanitaire la plus forte possible », explique-t-il. « Je ne voudrais pas qu’un jour on ait plus de décès de personnes âgées par tristesse, parce qu’elles se laissent mourir, que du Covid ».


Notre dossier sur le coronavirus

Selon lui, 94 Ehpad sur les 138 du département sont touchés par des cas de Covid. La pandémie y a causé 318 décès, soit 3 % des pensionnaires des Ehpad du Bas-Rhin.

Sujets liés