Georges Cukierman, résistant et militant communiste, est décédé à l’âge de 94 ans

DISPARITION Georges Cukierman avait rejoint la Jeunesse communiste clandestine en 1942. Depuis la fin des années 1970, l’ancien résistant avait multiplié les rencontres avec des jeunes scolaires pour transmettre la mémoire des enfants déportés

F.H. avec AFP

— 

Georges Cukierman, résistant et militant communiste, est décédé à 94 ans.
Georges Cukierman, résistant et militant communiste, est décédé à 94 ans. — Capture compte YouTube Elaine Kibaro

Ancien résistant et militant communiste, Georges Cukierman est décédé à l’âge de 94 ans, a indiqué sa famille ce samedi. Une annonce faite par sa petite-fille Cécile Cukierman, sénatrice de la Loire et porte-parole nationale du Parti communiste français.

Le secrétaire national du PCF Fabien Roussel a rendu hommage dans un communiqué à « un combattant inlassable de la passation de mémoire », en rappelant qu’il avait « rejoint la Jeunesse communiste clandestine dès le 1er mai 1942 et participé avec celle-ci à la Résistance jusqu’à la Libération ».

Georges Cukierman était membre fondateur et président du « Comité pour la Mémoire des Enfants Déportés parce que nés Juifs », créé en 2001 par son épouse Raymonde-Rebecca. Depuis la fin des années 1970, ils avaient multiplié les rencontres avec des jeunes scolaires, particulièrement dans le Val-de-Marne​, pour transmettre la mémoire des enfants déportés.