Seine-et-Marne: Un «feu volontaire» sans doute à l'origine d'un incendie meurtrier

FAITS-DIVERS A Montereau-Fault-Yonne, mercredi, un feu dans un immeuble de sept étage a causé la mort d’une mère et de sa fillette de trois ans. « Pour nous, c’est un feu volontaire », indique le procureur de Fontainebleau

20 Minutes avec AFP
— 
Une voiture de police (illustration).
Une voiture de police (illustration). — DENIS CHARLET / AFP

La piste d'un «feu volontaire» est privilégiée comme étant à l'origine d'un incendie qui a causé la mort d'une mère et sa fillette de trois ans mercredi à Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne), a indiqué le parquet de Fontainebleau vendredi.

Au moins deux départs de feu

«Les constatations réalisées par le laboratoire de la police scientifique montrent au moins deux départs de feu» et «semblent exclure le dysfonctionnement électrique» car les câbles électriques n'ont pas été abimés, a expliqué Guillaume Lescaux, le procureur de Fontainebleau. «Pour nous, c'est un feu volontaire» qui semble à l'origine du drame, a-t-il ajouté.

L'enquête se poursuit pour exploiter la vidéosurveillance des lieux, effectuer des prélèvements et interroger le voisinage. Elle a été confiée à la police judiciaire de Versailles (Yvelines). L'incendie s'était déclaré vers 18h30 dans un appartement, au 1er étage d'un immeuble qui en compte sept, situé dans la cité Surville.

«Plusieurs dizaines de sauvetages»

Le feu s'était rapidement propagé aux autres étages et l'intervention avait nécessité «plusieurs dizaines de sauvetages» par les fenêtres, selon les pompiers.

La mère et sa fille, résidant au septième étage, sont mortes sur place malgré l'intervention des secours pour tenter de les réanimer. Les dix autres personnes blessées plus légèrement ont été «intoxiquées par des fumées», avaient-ils précisé.