Coronavirus à Lyon : Le vélo comme mode de déplacement privilégié après le déconfinement ?

TRANSPORTS La métropole de Lyon a indiqué qu’elle travaillait actuellement à l’aménagement de plusieurs axes de circulation pour faciliter les déplacements à vélo ou a pied

C.G.

— 

Un cycliste dans une rue de Lille (illustration).
Un cycliste dans une rue de Lille (illustration). — M.Libert / 20 Minutes

Cette question qui trotte dans la tête de beaucoup : Comment éviter la surfréquentation des transports en commun, une fois que la période de confinement sera levée ? A l’instar de la ville de Paris, la métropole de Lyon envisage de miser sur la bicyclette… ou la marche.

La collectivité a indiqué jeudi qu’elle travaillait actuellement, en lien avec les communes et les associations, à l’aménagement provisoire d’axes de circulation. Des « axes prioritaires » qui auront pour fonction de faciliter l’usage du vélo et les déplacements pédestres à l’échelle du territoire.

« Repenser nos villes »

« Ces aménagements auront pour objectif d’offrir des usages alternatifs, sur des axes directs, plus confortables et sécurisés, tout en préservant la distanciation sociale suffisante pour contrer une éventuelle contagion », explique la métropole, sans entrer dans le détail des aménagements projetés.

« Repenser nos villes, nos vies de demain, commence aujourd’hui », souligne son président David Kimelfeld, en se prévalant d’un « urbanisme tactique » qui pourrait esquisser la ville de demain.

La mairie de Paris avait également évoqué mardi la possibilité de transformer temporairement des boulevards de la capitale en pistes cyclables lors du déconfinement. Le maire écologiste de Grenoble Eric Piolle a aussi annoncé réfléchir à des « adaptations » pour compléter le déjà ample réseau de voies cyclables de sa ville.