Coronavirus : Achats, confinement, aides… Nos réponses à vos questions les plus fréquentes

ECLAIRAGE Pas facile de s’y retrouver dans le flux d’informations qui tombent sur le nouveau coronavirus. Une question en particulier vous taraude ? Chaque jour, « 20 Minutes » fait en sorte de vous apporter la réponse. Pour cette fin de semaine, on vous présente les réponses à vos interrogations récurrentes

Julie Bossart

— 

Depuis les annonces, les supermarchés sont pris d'assaut
Depuis les annonces, les supermarchés sont pris d'assaut — Richard B Lévine

Vous êtes très très nombreux à nous adresser chaque jour (parfois la nuit) vos questions sur le Covid-19. Nous vous remercions de la confiance que vous portez à notre journal, ainsi que de votre fidélité. En tant que maladie émergente, ce nouveau coronavirus n’a pas encore livré tous ses secrets, et les mesures, les pistes envisagées pour, ici contenir la maladie, là sortir du confinement, évoluent en fonction de l’avancée de la recherche. Il n’est donc pas toujours facile, possible, d’apporter une réponse, ou bien une solution, très précise, voire personnalisée à vos interrogations.

Il n’empêche, « nou larg pa nou tiembo » (« on ne lâche pas l’affaire »), comme disent les Réunionnais. Ce vendredi, on vous propose donc un récap de vos questions les plus fréquentes, avec tous les liens et références sur lesquelles vous pouvez vous aussi vous appuyer.

L’attestation de déplacement dérogatoire. Depuis le 6 avril, une attestation numérique pour vos déplacements personnels et professionnels est disponible. Vous n’êtes pas obligés de l’utiliser. Vous pouvez toujours disposer de la version papier, celle-ci, plus stricte, mise en ligne après le 24 mars. Mais aussi la  première. Si vous n’avez pas d’imprimante, vous pouvez la rédiger sur papier libre, avec un stylo à encre indélébile, le crayon à papier n’est pas autorisé.

Dans tous les cas, il faut la remplir avec un stylo à encre indélébile, le crayon à papier n’est pas autorisé. Vous n’êtes pas obligés de recopier l’entièreté de l’attestation, à usage unique et nominative. D’ailleurs, les mineurs aussi doivent s’en munir, signée par le titulaire de l’autorité parentale, comme les personnes vulnérables ayant besoin d’un accompagnant. Seules ces parties sont indispensables : l’identité, la mention « certifie que mon déplacement est lié au motif suivant autorisé par l’article 3 du décret du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire », la ligne correspondant au motif, le lieu, la date, l’heure. Et votre signature.

Attention, si l’attestation de votre employeur a une validité permanente, ce n’est pas le cas de l’attestation personnelle, qui doit être renouvelée à chaque sortie. Mais les sorties étant limitées, vous pouvez grouper vos sorties, en cochant plusieurs motifs.

Vous avez été verbalisé et vous souhaitez le contester ? Concernant les contraventions de 4e et 5e classes, vous devez formuler une requête en exonération ou une réclamation motivée (dans le cas où l’amende est majorée) auprès de l’officier du ministère public (OMP) dans un délai de quatre-vingt-dix jours. Concernant un délit, il peut être contesté devant le tribunal correctionnel lors de l’audience.

Toutes ces infos sont à retrouver sur le site du ministère de l'Intérieur, régulièrement mis à jour, rubrique réglementation du confinement.

L’aide aux personnes vulnérables. Dans cet article, on vous expliquait dans quelles mesures vous pouvez aider un proche, considéré comme vulnérable, âgé, isolé, en situation de handicap, et qui ne peut subvenir seul à ses besoins (pour les courses, par exemple). On résume : il faut impérativement respecter les gestes barrières pour protéger cette personne, et faire preuve de responsabilité en n’effectuant que les déplacements impératifs. Il n’y a pas de « notion de distance » pour lui porter assistance, indique le ministère de l’Intérieur. On en conclut qu’il est possible de faire 10 km comme 300 km pour lui venir en aide. Munissez-vous de l’attestation de déplacement, la case « déplacement pour motif familial impérieux » cochée.

Les courses et autres achats. Il est déconseillé de faire vos achats de première nécessité loin de chez vous. Uniquement si vous n’avez aucun point d’approvisionnement à proximité de votre domicile. Il n’y a pas de durée maximale à ne pas dépasser pour faire vos emplettes. L’attente peut en effet être longue pour entrer dans le supermarché, comme aux caisses. Pour les achats concernant des fournitures pour des travaux, par exemple, on vous en dit plus par ici.

Le nombre de personnes dans un véhicule. Jusqu’à présent, le covoiturage est toujours possible, pour les déplacements autorisés sur l’attestation. Il faut respecter les gestes barrières : aérer en permanence le véhicule, ne jamais s’asseoir à côté du conducteur. Vous avez aussi le droit d’emmener jusqu’à l’hôpital une personne qui ne sait pas conduire. Ou la conduire faire ses courses, dans le cas où il s’agit d’une personne vulnérable.

Le lieu du confinement. Vous n’avez pas le droit de changer de lieu de confinement. Même si vous êtes déprimé, malheureusement, comme nous vous l’indiquions dans cet article.

Le déménagement. Nous avons consacré un article, mis à jour, sur le déménagement, qui reste autorisé pendant le confinement, mais à certaines conditions, très strictes.

Voilà pour aujourd’hui, on se donne rendez-vous vendredi prochain pour un autre récap.

Pour que vous y voyiez plus clair, 20 Minutes s’emploie à répondre à vos interrogations, que vous pouvez nous adresser en suivant la marche à suivre ci-dessous. Des questions qui doivent, nous vous en serons reconnaissants, concerner un autre sujet que celui abordé dans l’article ci-dessus. Et n’oubliez pas de laisser votre e-mail dans votre message. Merci par avance (et prenez soin de vous) !